Imprimer

Du P. Pichon à sœur Marie du Sacré-Cœur - 14 août 1887.

Du P. Pichon à sœur Marie du Sacré-Cœur 14 août 1887.

 

+ Rouen, 14 A. 87.

Ma bonne Enfant en Jésus et Marie,

Je veux que ce petit feuillet s'en aille demain fêter avec vous le triomphe de notre Mère. Qu'il vous dise tout bas ce que je lui dirai tout bas (sic).

Ah ! ce que je lui dirai, à la Vierge Ste, en lui parlant de mon enfant qui est la sienne à tant de titres... vous ne le saurez qu'au Ciel. Je veux pour elle le plus beau cadeau de fête, un cœur ardent à aimer son Jésus, et mourant à tout le reste, un adieu de plus en plus universel [1 v°], absolu, éternel, à tout ce qui n'est pas Dieu, un dégoût croissant du créé, de l'humain, du fini, du terrestre, du pauvre moi, une solitude plus profonde où il n'y ait place que pour Dieu, une croix digne du Carmel, une couronne semblable à celle du divin Epoux. Que vous en semble? Puis-je vous offrir un plus beau bouquet de fête? Ah ! Si la Ste Vierge m’écoute, comme elle parera mon enfant pour les noces de l'Epoux !

Me suis-je jamais senti aussi ambitieux pour ma [2 r°] vieille âme ? Vraiment j'en doute. Oh! C'est bien vrai que les Benjamins ont tous les privilèges ! Mon âme benjamine à moi ne saurait être trop bien partagée à mon gré.

Soyez pétrie de charité pour tous ; mais non pas par instinct ou entraînement naturel. Soyez charitable par vertu. Que Jésus seul vous soit sympathique de tous points. Le reste est si fade, si décoloré, si vide! Que vous êtes heureuse d'y avoir échappé, lorsque [2 v°1 tant d'autres y sont encore submergés ! In exitu Israël de Aegypto. Plaignez ceux qui sont encore en Egypte. Enfoncez-vous de plus en plus dans la terre promise.

Deux de mes enfants font demain profession à Bruxelles. Avec elles vous aurez ma Messe. Partagez en sœurs. Priez à leur intention.

Je demande au S. Cœur de Jésus et au Cœur Immaculé de Marie le complet rétablissement de votre Rév. Mère.

Soyez mille et mille fois bénie, par Jésus, par Marie. Vous l'êtes tantpar votre père.

A.P.

[2 v° tv] Merci pour deux lettres. ‑ Du 22 au 28 : Bénédictines de Craon.

[2 r° tv] 31‑8 Sept. N.D. de Sion à Grandbourg par Evry Petit­bourg (Seine-et-Oise).

1 v° tv] 8‑16 : Providence, Rouen. 18‑27 : S. Cœur, Laval.

Retour à la liste des correspondants