Imprimer

Du P. Pichon à soeur Marie du Sacré Coeur - 4 juin 1887

Du P. Pichon à soeur Marie du Sacré Coeur. 4 juin 1887

 

+ Laval, 4 J.

Ma bonne et très heureuse Enfant en J.C.

Même lire les plus chères lettres parvenues depuis trois semaines, N.S. n'a pas voulu me l’accorder durant cette mission de Laigle, peut-­être la plus encombrante, à coup sûr l'une des plus consolantes de ma vie. En dépit de mille prévisions pessimistes, Jésus a été pour moi divinement bon et les fruits de salut ont dépassé toutes les espérances. C'est un déluge de Merci [1v°] que vous et moi nous devons au S. Coeur. Des retours de 10, 20, 30, 60 ans !

Pourquoi ne me donnez vous aucune nouvelle de votre si bon père dans votre lettre de cette semaine Je prie de mon mieux. J'aimerais savoir que nous sommes exaucés.

Fiez vous au Coeur de Jésus. Il sait aimer des mille millions de fois plus que votre coeur. Il veille sur le bien aimé patriarche des Buissonnets. Même ce grand sacrifice [2 r°] il faut tout immoler à Jésus. Fut il plus beau jour dans la vie d'Abraham que celui où il se sentit prêt à égorger son Isaac ?

Votre testament (est-ce le billet que l'on tirait au sort en Communauté, au soir de l'Ascension (19 mai), le Seigneur montant au ciel en laissant à chaque sœur un « testament ») me ferait envie, si tout ce qui est vôtre n'était mien. Vous avez été magnifiquement inspirée en tirant pour moi le don du St Esprit.

En vérité vous avez mille fois raison de ne point demander à être toujours bercée et gâtée. [2 v°] Que tout devienne sacrifice... et tout alimentera l'amour!

Aimer Jésus, voilà, mon enfant, tout votre code depuis l'alpha jusqu'à l'oméga. Contentez vous d'apprendre cette leçon et de la retenir.

N'ayez plus tant peur de la dévotion sensible, tout en aspirant de toutes vos forces à un amour fort, généreux, souffrant, de sacrifices et de larmes.

Je vous bénis paternellement.

A.P.

[2 v° tv] Priez pour ma petite nièce (Hélène) qui va faire jeudi prochain sa 1re Communion au S. Coeur de Laval. je prêche.[1 v°' tv] sa retraite.

On m’appelle au Carmel de Lourdes pour la [1 r° tv] prise d'habit de l'une de mes enfants.

Jusqu'au 9 : St Michel, Laval – 13-17 : R. de Calais 21, Paris - 20 26 : Maison de la Retraite, Vitré.

Retour à la liste des correspondants