Imprimer

De Mère Agnès à Léonie. 24 février 1895.

 

De Mère Agnès à Léonie. 24 février 1895.

 

Ma petite Sœur bien-aimée.

Nous serons bien unies, n'est-ce pas, pendant le Carême, et nous nous parlerons tout en demeurant en silence. Monsieur l'abbé Ducellier nous enverra bientôt son sermon, je le ferai copier pour toi et te l'enverrai pendant le Carême pour remplacer les lettres.

 

Adieu petite sœur chérie. Que le bon Jésus t'accorde la grâce de persévérer dans ta sainte et bénie vocation! Mais comment pourrions-nous en douter maintenant? Pour moi je ne crains plus rien...

Adieu!

Ta petite sœur et Mère

Sr A. de J.

Sr M. du Sacré-Cœur est bien touchée que tu aies pensé à son anniversaire (elle a eu trente-cinq ans le 22 février)! Elle t'envoie un affectueux merci.

Ne nous oublie pas près de tes bonnes Mères.

Retour à la liste des correspondants