Imprimer

Sr Agnès à sa sœur Marie MSC - Avril 1883.

Sr Agnès à sa sœur Marie MSC

Avril 1883.

 

J.M.J.T.

Sursum corda !

Ma petite Soeur chérie,

Il paraît que Thérèse ne va pas mieux, que tu as bien du mal ; j'étais toute triste ce matin en pensant à toi. Pauvre petite Soeur, si tu savais comme je ne te quitte pas, comme je t'aime, tu te sentirais mieux encore qu'autrefois appuyée et soulagée par un coeur incomparablement uni au tien. [l v°] J'ai dans l'idée que bien souvent tu souffres de mon absence et puis que le découragement est tout près de cette souffrance. Oh ! ma chère Marie, pourtant tu ne peux te plaindre de l'isolement du coeur si tu regardes le mien.

Quand tu pourras venir me voir je serai bien heureuse, mais il faut attendre s'il est possible que Thérèse soit beaucoup mieux. Pauvre petite, je souffre de la voir comme cela. Enfin il faut se résigner et aimer beaucoup, beaucoup le bon Dieu pour aimer un peu la Croix.

Adieu ma petite soeur bien aimée, mon âme est si [2 r°] près de la tienne qu'elles n'en font qu'une en Jésus... Adieu, la vie passe, la joie, la peine tout prend fin ici bas... Oh ! quel délicieux rayon du bonheur du Ciel que cette tendresse de nos coeurs qui ne passera pas !

Ton Agnès.

Retour à la liste des correspondants