Imprimer

De Pauline à Jeanne et Marie Guérin - 16 septembre 1877

 

De Pauline à Jeanne et Marie Guérin‑ 16 septembre 1877

 

Mes chères petites Cousines

Je ne veux pas laisser partir mon Oncle sans vous envoyer un petit bonjour par écrit. Je pense souvent à vous et je me réjouis d'aller [1 v°] à Lisieux pour vous voir pendant bien longtemps. Céline et Thérèse surtout ne savent comment exprimer leur joie.

Vos deux petites lettres nous ont fait beaucoup de plaisir. je regrette de ne pas avoir répondu à Marie puisqu'elle [2r°] le désirait tant. Je te charge ma chère petite Jeanne de l'embrasser pour moi afin qu'elle n'ait plus du tout de chagrin. Au revoir mes chères petites cousines, recevez avec cette lettre mes meilleurs baisers.

Pauline

(En marge de 2 v°) C'est Thérèse qui a fait cette lettre en parole, je lui ai conduit la main pour écrire