Imprimer

De Pauline à Marie - Avril ou début août 1877.

 

De Pauline à Marie. Avril ou début août 1877.

 

Céline pensionnaire chez Mademoiselle Marie Martin rue St Blaise 36 ‑ Alençon.1er cours.

Le 2° Cours est composé d’une charmante petite élève nommée Thérèse qui rit et s’amuse du matin au soir. . . Cependant les soins dévoués que Mlle Marie Martin lui donne chaque jour finiront je l’espère par développer son intelligence laquelle après n’avoir produit que des malices d ‘enfants, s’ornera de toutes les qualités propres à un génie supérieur. . .

(P. S) Je serais bien heureuse Mademoiselle Marie Martin si vous aviez la bonté de bien vouloir admettre dans votre charmant pensionnat une nou­velle élève. . . vous la connaissez depuis longtemps. Sa santé ne lui ayant pas permis de finir ses études, une de ses maîtresses lui a conseillé de recourir à vous, Mademoiselle, afin de compléter cette éducation qui, par vos soins, votre sollicitude se terminera sous les auspices les plus heureuses.

Recevez ,Mademoiselle, l’assurance de mon estime et de ma considération Pauline qui ose se dire votre élève et petite sœur chérie.

Retour à la liste des correspondants