Imprimer

PN 12

 

                 J.M.J.T.

18 Décembre 1894

 

1. C'est près de vous, Vierge Marie,
Que nous venons chanter ce soir
Vous priant pour l'enfant chérie
Dont vous êtes l'unique espoir.

 

2. Au jour béni de votre attente
Vous rendez son coeur bien heureux
Elle dresse au Carmel sa tente
Et n'attend plus que les Saints Voeux.

 

3. Ce beau jour, ô tendre Marie
Lui rappelle un doux souvenir
En un autre jour de sa vie
Votre manteau vint la couvrir.

 

4. La bure enfin lui est rendue
Deux fois elle a pris votre habit
Qu'elle soit aussi revêtue
Mère, de votre double esprit.

 

5. Elle a chanté : «J'ai du courage!...»
­ C'est vrai, nous l'avons dit tout bas
Elle a chanté : «J'aime l'ouvrage!»
­ L'ouvrage ici ne manque pas !

 

6. Mais la force est très bonne chose
Pour travailler avec ardeur
Sur ses joues, mettez d'une rose
Mère, la brillante couleur !...

 

7. Pour elle l'attente est passée
Son coeur goûte la paix du Ciel
Avec l'habit de la Fiancée
Jésus veut la voir à Noël.

 

8. Qu'Il daigne cacher en sa Face
Tendre Mère, votre humble agneau
C'est là qu'il réclame une place
Ne voulant pas d'autre berceau.

 

9. Daignez exaucer, ô Marie !
Les voeux de votre pauvre agneau.
Pendant la nuit de cette vie
Cachez-la sous votre manteau.

 

10. Ecoutez toutes ses prières
Et que votre coeur Maternel
Lui garde bien longtemps les Mères
Qui lui rendent son cher Carmel !...

C'est près de vous, Vierge Marie

 

 

datation: 18 décembre 1894

destinataire: Marie de la Trinité

A l'occasion de la prise d'habit de Marie-Louise Castel, entrée à Lisieux le 16 juin. Thérèse a placé l'héroïne entre les mains de la Vierge dans sa poésie précédente, et la communauté appuie cela en la priant dans cette réponse. Cette poésie est chantée par la communauté en réplique au chant de PN-11.