Imprimer

PN 33

 

 

J. M. J. T.

12 Juin 1896

 

Ce que je verrai bientôt pour la Première fois !...

 

1. Je suis encor sur la rive étrangère,
Mais pressentant le bonheur éternel,
Oh ! je voudrais déjà quitter la terre
Et contempler les merveilles du Ciel....
Lorsque je rêve aux joies de l'autre vie
De mon exil je ne sens plus le poids
Puisque bientôt vers ma seule Patrie
Je volerai pour la première fois !.......

 

2. Ah ! donne-moi, Jésus, de blanches ailes
Pour que vers toi, je prenne mon essor
Je veux voler aux rives Eternelles
Je veux te voir, ô mon Divin Trésor !
Je veux voler dans les bras de Marie
Me reposer sur ce trône de choix,
Et recevoir de ma Mère chérie
Le doux Baiser pour la première fois !....

 

3. Mon Bien-Aimé, de ton premier sourire
Fais-moi bientôt entrevoir la douceur
Et laisse-moi, dans mon divin délire
Ah ! laisse-moi me cacher en ton Coeur !...
Oh ! quel instant ! quel bonheur ineffable
Quand j'entendrai le doux son de ta voix
Quand je verrai de ta Face Adorable
L'éclat divin pour la première fois !...

 

4. Tu le sais bien, mon unique martyre,
C'est ton amour, Coeur Sacré de Jésus.
Vers ton beau Ciel, si mon âme soupire
C'est pour t'aimer, t'aimer de plus en plus !....
Au Ciel, toujours enivrée de tendresse
Je t'aimerai sans mesure et sans lois
Et mon bonheur me paraîtra sans cesse
Aussi nouveau que la première fois ! ! !....
La petite soeur de l'Enfant Jésus

Fête du Sacré Coeur de Jésus. 

   

Voir la partitionVoir la synopse


 

datation: 12 juin 1896

destinataire: Marie du Sacré-Cœur, à sa demande

Pour sa fête, Thérèse offre à son aimée un écho du rêve de 'visitation' de la Mère Anne de Jésus, lointain prélude du Manuscrit B.