Imprimer

PN 52

 

J M. J T.

 31 mai 1897

 

1. Il est sur cette terre
Un Arbre merveilleux
Sa racine, ô mystère !
Se trouve dans les Cieux....

 

2. Jamais sous son ombrage
Rien ne saurait blesser
Là sans craindre l'orage
On peut se reposer.

 

3. De cet Arbre ineffable
L'Amour voilà le nom,
Et son fruit délectable
S'appelle l'Abandon.

 

4. Ce fruit dès cette vie
Me donne le bonheur
Mon âme est réjouie
Par sa divine odeur.

 

5. Ce fruit quand je le touche
Me paraît un trésor
Le portant à ma bouche
Il m'est plus doux encor.

 

6. Il me donne en ce monde
Un océan de paix
En cette paix profonde
Je repose à jamais...

 

7. Seul l'Abandon me livre
En tes bras, ô Jésus
C'est lui qui me fait vivre
De la vie des Elus.

 

8. A toi je m'abandonne
O mon Divin Epoux
Et je n'ambitionne
Que ton regard si doux.

 

9. Moi je veux te sourire
M'endormant sur ton coeur
Je veux encore redire
Que je t'aime, Seigneur !

 

10. Comme la pâquerette
Au calice vermeil
Moi petite fleurette
Je m'entrouvre au soleil.

 

11. Mon doux Soleil de vie
O mon Aimable Roi
C'est ta Divine Hostie
Petite comme moi...

 

12. De sa Céleste Flamme
Le lumineux rayon
Fait naître dans mon âme
Le parfait Abandon.

 

13. Toutes les créatures
Peuvent me délaisser
Je saurai sans murmures
Près de toi m'en passer.
14. Et si tu me délaisses
O mon Divin trésor
Privée de tes caresses
Je veux sourire encor.

 

15. En paix je veux attendre
Doux Jésus, ton retour
Et sans jamais suspendre
Mes cantiques d'amour.

 

16. Non, rien ne m'inquiète
Rien ne peut me troubler
Plus haut que l'alouette
Mon âme sait voler.

 

17. Au-dessus des nuages
Le ciel est toujours bleu
On touche les rivages
Où règne le Bon Dieu.

 

18. J'attends en paix la gloire
Du céleste séjour
Car je trouve au
CiboireLe doux Fruit de l'Amour !

L'abandon est le fruit délicieux de l'amour

 

 

 

 

Voir la partition - Voir la synopse


 

datation: 31 mai 1897

destinataire: Thérèse de St Augustin, à sa demande.

Thérèse de St Augustin avait fait, apprend-on par sa circulaire, le vœu d'abandon au bon plaisir de Dieu.