Imprimer

Les poésies de Thérèse retouchées

Sous l'impulsion du P. Norbert de l'Abbaye de Mondaye, Mère Agnès a retouché ici et là le travail poétique de sa jeune sœur. L'irrégularité dans les césures l'ennuyait beaucoup, tout comme le vocabulaire de Thérèse. Les deux textes sont présentés ici côté à côte pour les 34 poésies retouchées, comme en cet exemple de la première strophe de la poésie PN 1.

 

 

 

texte original de Thérèse

texte retouché

Mon Doux Jésus, sur le sein de ta Mère

Tu m'apparais, tout rayonnant d'Amour.

L'Amour, voilà l'ineffable mystère

Qui t'exila du Céleste Séjour...

Ah ! laisse-moi me cacher sous le voile

Qui te dérobe à tout regard mortel

Et près de toi, ô Matinale Etoile !

Je trouverai un avant-goût du Ciel.

Mon doux Jésus, sur le sein de ta Mère

Tu m'apparais tout rayonnant d'amour;

Daigne à mon cœur révéler le mystère

Qui t'exila du céleste séjour.

Ah ! laisse-moi me cacher sous le voile

Qui te dérobe à tout regard mortel.

Près de toi seule, ô matinale étoile,

Mon âme trouve un avant-goût du ciel !


Voir ici les 34 poésies retouchées en synopse.


Les flèches suivant / précédent au bas de chaque page permettent de naviguer de l'une à l'autre directement.

La série de touches "contol +" permet d'agrandir le texte.

Retour à l'accueil des Poésies