Imprimer

Petites pratiques pour le mois suivant Noël

 

NOEL ou petites pratiques pour le mois de la sainte enfance.

Paris: Librairie de la propagation catholique - Jules Vic éditeur, 4e édition, 1878.

 

 EXPLICATION

Les numéros de ces petites pratiques correspondent aux différents jours d'un mois qui suit immédiatement la fête de Noël. Comme il y a ici 32 numéros, il faudra commencer, dès la veille de la fête, à vous joindre au saint précurseur du Messie, pour vous préparer à recevoir le Verbe incarné. Le jour de Noël, vous vous unirez à l'ange envoyé pour annoncer la naissance du Sauveur. Puis, continuant ainsi la série des Offices dont les numéros se succèdent, vous rendrez une suite de pieux hommages à Jésus, pendant le mois entier de la sainte Enfance.
Chaque numéro peut également être isolé, et les 32, détachés, peuvent servir à un tirage dans une réunion où chacun aura le même Office pour tout le mois. Dans toutes les familles chrétiennes, même dans celles qui ont leur habitation à proximité de l'église, il se trouve un oratoire où l'on représente, au temps de Noël, la crèche de Bethléem. Dans la visite quotidienne que vous ne manquerez pas de faire à celle où vous vénérerez l'image du divin enfant, vous réciterez la prière indiquée ci-après ; vous pourrez aussi vous pénétrer de la courte réflexion suggérée par l'office particulier du jour, en tirer de saintes affections, vous en appliquer la pratique, et vous proposer de redire de temps en temps, jusqu'au lendemain, l'aspiration indiquée, ou toute autre à votre choix.


1: Le précurseur du Messie

PRÉPAREZ LA VOIE DU SEIGNEUR. (St-Luc, III, v. A)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office de son saint 'précurseur.
Préparez, par de fervents désirs, un chemin à Jésus pour entrer dans votre cœur, où il veut prendre naissance. Aplanissez, par l'humilité, les montagnes et les collines de votre orgueil; comblez, par la confiance, ces vallées profondes où vous arrête le découragement, et que la douceur et la simplicité redressent les sentiers tortueux de votre caractère, où il se trouve encore tant de sinuosités et d'aspérités.
Pratique. La générosité.
Aspiration. Seigneur, excitez nos cœurs à préparer les voies à votre Fils unique. 


2: L'Ange chargé d'annoncer la naissance de J.C.

IL VOUS EST NÉ AUJOURD'HUI UN SAUVEUR. (St-Luc, II, v. 44.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office de l'ange qui annonça la naissance de J.-C. aux pasteurs.
Faites connaître à tous, par votre humilité, votre douceur et votre obéissance, que l'enfant Jésus est né dans votre cœur. Efforcez-vous de. croître chaque jour dans la pratique de ces vertus, dont le Sauveur naissant est pour vous un si parfait modèle.
Pratique. L'imitation des vertus de Jésus enfant.
Aspiration. Jésus, doux et humble de coeur, rendez mon cœur semblable au vôtre.

 

3: Les Anges qui chantent le Gloria

GLOIRE A DIEU DANS LE CIEL ET PAIX SUR LA TERRE AUX HOMMES DE BONNE VOLONTÉ. (St-Luc. II. v. 14.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office des anges qui chantent le Gloria.
Joignez-vous à cette milice céleste pour célébrer les louanges de Dieu fait homme ; mais, en chantant de pieux cantiques auprès du saint berceau, demandez aux Esprits bienheureux qui l'environnent de vous communiquer leurs célestes ardeurs, de vous pénétrer de reconnaissance pour le bienfait de l'Incarnation, et de vous inspirer le désir de n'avoir pour motif et pour fin, dans toutes vos actions, que la plus grande gloire de Dieu.
Pratique. La reconnaissance envers Dieu.
Aspiration. Je chanterai éternellement les miséricordes du Seigneur.

 

4: Les pasteurs veillant à la garde de leur troupeau

IL Y AVAIT LA DES BERGERS OUI VEILLAIENT GARDANT LEUR TROUPEAU. (St-Luc, II, v. 8)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office des pasteurs qui veillaient gardant leur troupeau.
Remarquez que c'est à des hommes pauvres, laborieux et vigilants, que Dieu révèle, les premiers, le mystère de sa naissance. Si vous voulez avoir part aux communications divines, détachez-vous des biens de la terre, aimez le travail et veillez sur le troupeau que Dieu vous a confié, c'est-à-dire sur votre cœur et sur toutes les puissances de votre âme.
Pratique. La vigilance.
Aspiration. O mon Jésus, soyez vous-même le gardien de mon âme.

 

 

5: Les Bergers allant à Bethléem

LES BERGERS SE DIRENT L'UN A L'AUTRE : ALLONS JUSQU'A BETHLÉEM. (St-Luc  II, v. 15.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office des bergers qui se dirent : Allons jusqu'à Bethléem.
Allez à la suite des pasteurs offrir vos adorations à Jésus enfant; mais songez que, pour conduire à ce Dieu anéanti, il n'y a point d'autre route que celle des humiliations et des souffrances. Décidez-vous donc à les supporter courageusement, afin de parvenir à trouver et à posséder votre aimable Sauveur.
Pratique. La recherche de Jésus.
Aspiration. J'ai trouvé celui que mon cœur aime, je le tiens et je ne le quitterai jamais.

 

6 : Les bergers apportant de petits présents

MON ENFANT, DONNE-MOI TON COEUR. (Prov. XXIII, v. 26.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office des bergers apportant de petits présents.
N'attendez pas, pour aller à la crèche, que vous ayez pratiqué des actes héroïques de vertu, ni que vous ayez amassé des trésors de mérites, pour les déposer aux pieds de Jésus; mais, reconnaissant humblement votre pauvreté, allez avec amour offrir à votre Sauveur le sacrifice d'une parole inutile, d'un mouvement d'impatience, d'une recherche de vanité, ou tout autre, quelque léger qu'il soit, et notre aimable Maître recevrais petits présents avec la même bonté qui lui fit accueillir les modestes offrandes des bergers.
Pratique. La fidélité aux petites choses.
Aspiration. Mon Jésus, faites-moi la grâce de ne pas négliger la moindre occasion de vous témoigner mon amour. 

 

 7: Les Pasteurs louant et glorifiant Dieu à leur retour

ILS S'EN RETOURNERENT LOUANT ET GLORIFIANT DIEU. (St-Luc II, v. 20.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office des pasteurs louant et glorifiant Dieu de tout ce qu'ils avaient vu et entendu.
Partagez la joie spirituelle de ces saints bergers, et, lorsque vous venez de visiter Jésus ou que vous quittez la prière, retirez-vous toujours avec un plus vif désir de glorifier Dieu, une plus grande connaissance de votre néant et une plus forte résolution de vous corriger de vos défauts.
Pratique. Les conversations édifiantes.
Aspiration. O Jésus ! que votre louange soit sans cesse dans ma bouche, et que votre amour soit toujours dans mon cœur.


8: L'étoile

NOUS AYONS VU SON ÉTOILE EN ORIENT ET NOUS SOMMES VENUS L'ADORER. (St-Matth. II, v. 2.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office de l'étoile qui conduisit les mages à l'étable.
Admirez la bonté de la Providence, qui donne à chacun son étoile, c'est-à-dire la grâce nécessaire pour faire son salut. Combien de ces astres Dieu ne fait-il pas briller dans votre âme ! Ouvrez donc les yeux à leur céleste lumière et efforcez-vous d'être vous-même un flambeau ardent pour attirer et guider vers Jésus toutes les personnes avec lesquelles vous avez des rapports.
Pratique. La fidélité à la grâce.
Aspiration. Seigneur, ouvrez mes yeux à la lumière de votre grâce.

 

9: Les trois Rois Mages

JÉSUS ÉTANT A BETHLÉEM, LES MAGES VINRENT D'ORIENT A JÉRUSALEM POUR L'ADORER. (St-Matth. II, v. 4 et 2.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office des trois rois mages, qui apportent à l'Enfant de Bethléem ce qu'ils ont de plus précieux dans leur pays.
A l'exemple de ces saints personnages, quittez tout pour Jésus, et vous trouverez tout avec ce divin Roi. Faites-lui le sacrifice de ce que vous avez de plus cher; donnez-lui votre cœur, immolez-lui votre propre volonté, abandonnez-vous entièrement à son bon plaisir, et soyez sûr qu'il ne se laissera pas vaincre en générosité.
Pratique. L'abnégation de sa propre volonté.
Aspiration. Je ne veux autre chose que Jésus, et Jésus crucifié.

 

10: Un Roi offrant de l'or

ILS LUI PRÉSENTÈRENT DE L'OR. (St-Luc II, v. 41.)

Nous aurez à la cour du roi Jésus l'office du roi mage qui présenta de l'or.
Ouvrez le trésor de votre cœur, et tirez-en l'or de la plus ardente charité, pour l'offrir à votre aimable Roi. Priez-le de vous embraser de plus en plus de son amour, afin que votre âme soit purifiée de tout ce qui pourrait déplaire à ses divins regards.
Pratique. La pureté d'intention.
Aspiration. Mon Dieu, donnez-moi votre amour et votre grâce, et je suis assez riche.


 

11: Un Roi apportant de la myrrhe

ILS LUI PRÉSENTÈRENT DE LA MYRRHE. (St-Luc II, v. 14.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office du roi qui apporta de la myrrhe au Fils du Dieu fait homme.
Rendez hommage à l'humanité sainte du Fils de Dieu, victime pour votre salut. Conformez-vous à ce divin modèle, par une attention continuelle à vous mortifier en toutes choses, veillant à la garde de vos sens, et recevant avec soumission les épreuves et les souffrances, en union avec les douleurs que Jésus a endurées à sa naissance.
Pratique. La mortification des sens.
Aspiration. Seigneur, détournez mes yeux, de peur qu'ils ne voient la vanité.

 

12: Un Roi offrant de l'encens

ILS LUI PRÉSENTÈRENT DE L'ENCENS. (St-Luc II, v. 41.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office du roi qui présenta de l'encens au Dieu anéanti.
Unissez-vous à ce saint roi pour offrir au Dieu qui daigne habiter parmi nous l'encens d'une prière assidue et fervente. Élevez souvent votre cœur vers celui qui veut bien s'abaisser jusqu'à vous, afin d'écouter vos demandes et de vous combler de ses grâces.
Pratique. L'attention dans la prière, et la pratique des oraisons jaculatoires.
Aspiration. Seigneur, enseignez- moi à prier.

 


13: L'étable

LE VERBE S'EST FAIT CHAIR, ET IL A HABITÉ PARMI NOUS. (St-Jean I, v. 14.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office de l'étable qui reçut la sainte famille.
Par la sainte communion, Jésus veut bien venir habiter votre cœur, quoiqu'il le trouve souvent rempli de défauts et d'imperfections, et plus misérable que la pauvre étable de Bethléem. Témoignez donc à Dieu votre reconnaissance pour l'insigne honneur qu'il fait à votre âme en la choisissant pour sa demeure ; priez-le d'en ôter tout ce qui lui déplaît, et d'y mettre tout ce qui lui plaît.
Pratique. L'union avec Dieu.
Aspiration. Seigneur, je ne suis pas digne que vous entriez en moi, mais dites seulement une parole, et mon âme sera guérie.

 

 14: La crèche

ILS TROUVÈRENT L'ENFANT COUCHÉ DANS UNE CRÈCHE. (St-Luc II, v. 46)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office de la crèche où le Fils de Dieu voulut être placé après sa naissance.
Priez notre Sauveur de choisir votre cœur pour son berceau ; mais ayez soin de le vider de l'amour de vous-même et des créatures, et d'y attirer Jésus par de saints et fervents désirs, qui fassent, en quelque sorte, violence à son divin cœur et l'obligent à descendre dans le vôtre pour s'y reposer.
Pratique. Un tendre amour pour Jésus enfant.
Aspiration. O Jésus ! faites de mon cœur un berceau, venez y naître de nouveau.


 

15: La Sainte Vierge

MARIE CONSERVAIT LE SOUVENIR DE TOUTES CES CHOSES, LES MÉDITANT DANS SON CŒUR. (St-Luc II, v. 49.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office de la Sainte Vierge, rendant ses hommages au Sauveur qu'elle avait donné au monde. Qui pourrait dire avec quelle tendresse et quel respect, voyant son divin fils, attendu et désiré depuis tant de siècles, cette bienheureuse Mère le prend dans ses bras, l'adore comme son Dieu, le baise comme son cher enfant, ne pouvant g retirer les yeux d'un si charmant objet. Demandez à Marie de vous pénétrer des sentiments de son cœur maternel. Adorez avec elle son saint Enfant, priez-la de le déposer dans vos bras, et de vous obtenir la grâce de l'aimer et de le servir parfaitement toute votre vie.
Pratique. La confiance en la très sainte Vierge.
Aspiration. Mère de Jésus, mettez votre divin Fils comme un cachet sur mon cœur, afin qu'il soit l'objet de toutes mes affections.

 

16: Saint Joseph

JOSEPH, ÉPOUX DE MARIE, ÉTAIT UN HOMME JUSTE. (St-Matth. I, v. 19.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus, l'office de saint Joseph, accompagnant la sainte Vierge dans son voyage à Bethléem.
Voyez avec quel soin il assiste Marie, comme il la soulage, de tout son pouvoir, avec quelle sollicitude il cherche un lieu pour loger cette auguste reine. Admirez la patience avec laquelle il souffre le mauvais accueil et les rebuts des habitants, sa soumission à l'ordre de Dieu et aux dispositions de la Providence. Imitez les vertus de ce grand saint, et son humble silence dans les rencontres fâcheuses ; vous mériterez ainsi la grâce de mourir comme lui entre les bras de Jésus et de Marie.
Pratique. La dévotion à saint Joseph.
Aspiration. Saint Joseph qui avez été très cher à Jésus et à Marie, priez pour moi.

 

 

17: Le foin

IL N'A PAS OÙ REPOSER SA TÊTE. (St-Luc  IX, v. 58.)

Vous aurez à la Cour du roi Jésus l'office du foin sur lequel ce divin roi a voulu être couché à sa naissance.
Tâchez qu'il soit bien doux et de bonne qualité; ôtez-en avec soin les chardons et les épines, ce que vous ferez en retranchant toutes ces pointes si raides de votre esprit propre, vous laissant piler et broyer, s'il le faut, plutôt que de conserver en vous rien qui puisse blesser la chair enfantine du Dieu incarné.
Pratique. Le soin d'éviter tout ce qui peut blesser le prochain.
Aspiration. Mon doux Jésus, j'aime mon prochain comme moi-même pour l'amour de vous.

 

18: Le boeuf

LE BŒUF A CONNU SON POSSESSEUR. (Is. I, v. 3.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office du bœuf qui s'approcha du divin enfant pour le réchauffer de son haleine.
Songez que si le lieu et la saison causent d'extrêmes souffrances à Jésus naissant, la froideur des hommes lui est encore plus sensible que celle du temps. Efforcez-vous donc, par votre constante assiduité et par l'ardeur de vos soupirs, de dédommager cet aimable sauveur de l'oubli et de l'indifférence de la plupart de ceux qu'il comble de ses biens.
Pratique. Le dévouement et la ferveur.
Aspiration. Mon Jésus, je me donne tout à vous, comme vous vous êtes donné tout à moi.

 

9: L'âne

L'ÂNE A CONNU LA CRÈCHE DE SON MAÎTRE. (Is. I, 3.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office de l'âne qu'un Dieu voulut bien souffrir auprès de son berceau.
Offrez-vous humblement à ce divin Roi, pour être employé aux occupations les plus abjectes de son service, puisque vous êtes incapable des plus sublimes emplois. Résignez-vous à souffrir, à être méprisé, à l'imitation de Notre Seigneur ; dites-lui, avec le roi Prophète, que vous êtes comme une bête de somme devant lui; et demandez l'intelligence des vérités chrétiennes, et l'humilité d'esprit et de cœur.
Pratique. Aimer à être inconnu et compté pour rien.
Aspiration. Mon Sauveur, donnez-moi le trésor de votre humilité.


20: Les langes

VOUS TROUVEREZ UN ENFANT ENVELOPPÉ DE LANGES. (St-Luc II, V. -12.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office des langes qui enveloppaient le saint enfant.
Pour vous rendre digne d'approcher ainsi le Dieu fait homme, ayez en horreur les moindres péchés véniels, et efforcez-vous d'acquérir la pureté de cœur si agréable à Jésus et à sa Divine Mère.
Pratique. La dévotion au cœur immaculé de Marie.
Aspiration. O Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous.


 

21: Une bergère apportant du lait

LA DOUCEUR ET LA BONTÉ DU SAUVEUR NOTRE DIEU S'EST MONTRÉE. (Tit. III, v. i.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office d'une bergère apportant du lait.
Vous vous acquitterez de cet emploi, toutes les fois que, par de saints discours, vous vous appliquerez à faire connaître et aimer Notre Seigneur; mais songez que, pour produire ce bon effet, vous devez joindre aux paroles les exemples de douceur et de charité que nous a donnés notre divin Maître.
Pratique. La douceur.
Aspiration. Mon Jésus, donnez-moi y l'esprit de douceur et de patience.   


22: La lampe

JE SUIS LA LUMIÈRE DU MONDE. (St-Jean VIII, v. 12.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office de la Lampe qui éclairait l'étable.
Videz votre âme de toute affection, soit à vous-même, soit aux choses de la terre, afin que le Saint-Esprit la remplisse de l'onction de la grâce divine que nous apporte Jésus naissant, et que votre vie sainte vous rende la lumière et l'édification du monde.
Pratique. Le bon exemple.
Aspiration. O Dieu! dissipez par la grâce de votre avènement les ténèbres de mon esprit.

 

 

23: Le maître de l'étable

IL N'Y AYAIT POINT DE PLACE POUR EUX DANS L'HOTELLERIE. (St-Luc II, v. 7.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office du Maître de l'étable, où le fils de Dieu voulut bien s'anéantir jusqu'à naître pour nous.
Ouvrez promptement les portes de votre âme, pour y loger saint Joseph, la sainte Vierge et le divin Sauveur qu'elle va donner au monde. Accueillez avec une ineffable joie, cette bienheureuse visite; dédommagez autant que vous le pourrez ces aimables hôtes des rebuts de ceux qui n'ont point voulu les recevoir, et dites leur avec une tendre confiance : Jésus, Marie, Joseph, ne permettez jamais que le péché me prive de votre sainte présence, et faites que votre souvenir soit toujours le trésor de ma mémoire et votre amour celui de mon cœur.
Pratique. La dévotion à la Sainte Famille.
Aspiration. Il nous est bon de demeurer ici.

 

24: La fidèle servante de Jésus et de Marie

VOICI LA SERVANTE DU SEIGNEUR. (St-Luc I, V. 38.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office de servante de Jésus et de Marie.
Quelle faveur si vous savez en profiter ! Dévouez-vous entièrement au saint Enfant, en qualité d'esclave; offrez-lui toutes les puissances de votre âme pour le servir; dites à cet aimable maître que vous êtes à lui pour toujours, qu'il use de vous selon sa sainte volonté, et qu'il ne permette jamais que vous apportiez aucune résistance à ce qu'il lui plaira d'ordonner à votre égard.
Pratique. La charité envers les pauvres.
Aspiration. Seigneur, que voulez-vous que je fasse ?

 

 

25: Le balayeur

VOUS ETES VRAIMENT UN DIEU CACHE. (Is. XIV, v. 45.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office de balayer l'étable où Dieu daigne prendre naissance.
Cet emploi, quoique petit en apparence, vous méritera de très grandes grâces du roi du Ciel. Il veut venir dans votre cœur, mille fois plus misérable que la grotte de Bethléem. Pour rendre cette demeure agréable à votre Sauveur, efforcez-vous d'imiter ses vertus cachées; et souvenez-vous, que ce divin Maître passa dans l'obscurité et l'exercice des plus humbles fonctions trente ans de sa vie mortelle, qui ne fut qu'une suite de travaux d'abaissements et d'opprobres.
Pratique. L'amour de la vie cachée et laborieuse.
Aspiration. O Jésus! faites que ma vie soit cachée en Dieu avec vous.

 

26: Le houssoir

C'EST ICI QUE TOUTES LES TACHES QUE NOUS AVONS CONTRACTEES SERONT EFFACEES. (Imit., 1. III, c. 53.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office du houssoir faisant disparaître de la crèche la poussière et les toiles d'araignée.
Vous vous acquitterez de cet emploi, en bannissant de votre cœur toute attache naturelle à ce qui pourrait en ternir la pureté et l'innocence, et en évitant toutes les occasions où votre vertu serait exposée.
Pratique. Le détachement des créatures.
Aspiration. Seigneur, créez en moi un cœur pur.

 

 

27: Les fleurs et les fruits

MES FLEURS DEVIENDRONT DES FRUITS DE GLOIRE ET D'ABONDANCE. (Eccl.,  XXIV, v. 23.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office des fleurs et des fruits présentés par les bergers au saint Enfant de Bethléem.
Les fleurs sont l'emblème des bons désirs; demandez à Jésus qu'il transforme les vôtres en fruits de vertu doux et savoureux à son divin cœur. L'humilité, l'obéissance et la charité lui sont surtout agréables. Travaillez sans cesse à les acquérir et appliquez-vous tous les jours à les pratiquer.
Pratique. L'exécution prompte et courageuse des bonnes résolutions.
Aspiration. Mon Dieu, c'est aujourd'hui que je commence.

 


28: L'agneau

VOICI L'AGNEAU DE DIEU QUI EFFACE LES PÉCHÉS DU MONDE. (St-Jean I, v. 29.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office de Y Agneau offert par les bergers.
Présentez votre cœur à Jésus, comme une victime d'obéissance. A l'exemple de cet aimable maître, qui s'est rendu obéissant jusqu'à la mort de la croix, ne faites usage de votre volonté que pour la soumettre à celle des autres; demeurez sans réplique lorsqu'on vous dépouillera de la toison de l'amour-propre, et renoncez entièrement à l'esprit d'indépendance, qui vous porte à vous soustraire aux ordres du ciel.
Pratique. L'obéissance.
Aspiration. Jésus très obéissant, ayez pitié de moi.

 

29: Le joujou

UN PETIT ENFANT NOUS EST NÉ. (Is. IX, V. 6.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office de jouet du saint Enfant.
Remettez-vous entre les mains de cet aimable maître; priez-le qu'il fasse de vous tout ce qui lui plaira ; abandonnez-vous entièrement à sa conduite, et dites-lui de toute votre âme : Mon Dieu, me voici pour accomplir votre divine volonté ; disposez de moi en tout temps, selon votre bon plaisir.
Pratique. L'abandon.
Aspiration. Mon Jésus, votre bon plaisir est tout mon plaisir.

 

 

30: La compagne du saint Enfant

MES DÉLICES SONT D'ÊTRE AVEC LES ENFANTS DES HOMMES. (Prov. VIII, y. 31.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office de compagne de son enfance.
Il n'est pas d'emploi plus doux et plus aimable. Approchez-vous sans crainte de votre aimable maître, unissez-vous coeur à cœur à ce petit enfant nouvellement né, recueillez ses soupirs, essuyez ses larmes, ne le laissez jamais seul, mais tenez-vous continuellement en sa présence et renouvelez-lui sans cesse l'offrande de votre cœur et de tout ce qui vous appartient.
Pratique. Le souvenir de la présence de Dieu.
Aspiration. O Jésus! que vous êtes grand et que vous êtes admirable, que vous petit et que vous êtes aimable !

 

31: Le gardien de la Sainte Famille

QUE LE SEIGNEUR VOUS BÉNISSE ET QU'IL VOUS GARDE. (Nomb. VI, v. 24.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office de gardien de la sainte Famille.
Avec quelle joie et quel respect devez-vous demeurer près de votre divin Sauveur, de sa très sainte Mère et du tuteur de son enfance ! Gardez fidèlement un si précieux trésor, et montrez constamment un généreux courage pour écarter et combattre les ennemis qui pourraient vous l'enlever.
Pratique. L'énergie.
Aspiration. Qui me séparera de votre amour, ô Jésus ?

 

32: La portière

HEUREUX OUI VEILLE AU SEUIL DE MA PORTE. (Prov. VIII, v. 34.)

Vous aurez à la cour du roi Jésus l'office de portière de l'étable.
Refusez constamment l'entrée de votre cœur à tout ce qui n'est pas Dieu, et tenez-vous sans cesse aux écoutes pour ouvrir Jésus quand il frappe à votre porte.
Pratique. Le silence : une parole aux hommes et cent à Dieu.
Aspiration. Seigneur, mettez une garde à ma bouche et une porte à mes lèvres.

 

Retour aux Petits mots