Questions pour l'interrogatoire des témoins - PO

Procès de l’Ordinaire

INTERROGATOIRE DES TÉMOINS

 

Dans le but de faciliter la lecture de chaque déposition, voici un résumé des trente demandes prévues pour l’interrogatoire des témoins.

 

1 - Serment: - obligation très grave, sincérité, intégrité; - excommunication éventuelle; - obligation du secret.

2 - Présentation du témoin.

3 - Pratique sacramentelle du témoin.

4 - Le témoin a-t-il été accusé publi­quement de quelque crime?

5 - Le témoin a-t-il été frappé de quelque censure ecclésiastique?

6 - Le témoin a-t-il subi quelque pression en vue de ses dépositions au Procès et, si oui, de quelle manière?

7 - Avec quelles dispositions le témoin vient-il témoigner? S'il est parent de la Servante de Dieu, se sent-il dégagé de toute partialité familiale?

8 - Sources des informations du té­moin: contacts personnels avec la Ser­vante de Dieu? informations dues à des tiers? informations tirées d'écrits? -S'il est question de Y Histoire d'une âme, que sait le témoin de son origine, de son esprit, de son objectivité, de son inté­grité, etc.?

9 - Dévotion, amour du témoin pour la Servante de Dieu. Désire-t-il sa béa­tification? Pourquoi?

10 - Naissance, enfance, milieu fami­lial, éducation de la Servante de Dieu. - Qui s'est occupé d'elle après la mort de sa mère?

11 - Réputation, foi, conduite, piété, caractère des parents de la Servante de Dieu.

12 - Baptême de la Servante de Dieu.

13 - Education donnée par ses pa­rents: à leurs enfants en général et à Thérèse en particulier. - Si le témoin parle d'une prédilection de M. Martin pour sa fille Thérèse, demander si celle-ci n'en a pas tiré occasion de vanité ou d'attachement à sa propre volonté.

14 - Enfance de la Servante de Dieu, éducation à l'Abbaye des Bénédictines de Lisieux, première communion, con­firmation.

15 - Pourquoi Thérèse fut-elle retirée de l'Abbaye des Bénédictines avant la fin de son éducation? - Comment se comporta-t-elle ensuite en famille? Ses qualités, ses défauts, sa pratique reli­gieuse, celle de la communion notamment.

16 - Origine de sa vocation carmélitaine. - A quel âge s'est-elle sentie appelée? Quels signes donnait-elle de l'authenticité de sa vocation?

17 - Le noviciat, la profession. - Atti­tude du Supérieur ecclésiastique. Compor­tement de la Servante de Dieu au cours de sa formation.

18 - La Servante de Dieu, aide au no­viciat. - Pourquoi n'a-t-elle pas été Maî­tresse des novices? Sa pédagogie. - A-t-elle rempli d'autres offices au monastère?

19 - La Servante de Dieu a-t-elle laissé des écrits? Si oui, lesquels?

20 - Héroïcité des vertus. - La Servan­te de Dieu a-t-elle, ou non, témoigné d'une ferveur alerte et constante, au-dessus de la moyenne, dans l'exercice des vertus au cours de toute sa vie?

21 - Vertus théologales.

Foi héroïque. - Exercice positif de la foi en paroles et en actes. - Adhésion aux enseignements infaillibles de l'Eglise et des Papes. - Lutte contre les tentations.

Espérance héroïque. - Béatitude éter­nelle et ses joies. Confiance en Dieu.

Charité héroïque, amour de Dieu. - Horreur du péché, zèle de la gloire de Dieu, Amour de la Servante de Dieu pour Jésus-Christ: comment de préfé­rence le manifestait-elle?

Charité héroïque, amour du prochain. - Soins physiques. Pauvres. Malades. - Rayonnement spirituel. - Support d'é­ventuelles injures, contrariétés et op­positions. - Amour égal pour tous ou limité par des préférences? - Amour dé­gagé ou non de sympathie sensuelle et même sensible?

Vertus cardinales.

Prudence. - Attitude de la Servante de Dieu en cas de notables difficultés. - Fuite des occasions dangereuses, recours aux moyens positifs. - Aide donnée aux autres en difficultés.

Justice. - Culte de Dieu, de la B.V. Marie et des Saints. - Obéissance et res­pect dus aux Supérieurs. - Souci de vé­rité. - Respect des droits de l'amitié; affabilité dans les relations quotidiennes.

Force. - Patience et constance dans les adversités. Persévérance et magnanimité dans les œuvres pénibles. Travaux. Mor­tifications corporelles. Mortifications psy­chologiques.

Tempérance. - Nourriture et boisson. Modestie dans la tenue. Manière de parler. - La Servante de Dieu eut-elle à lut­ter contre une nature portée à la violen­ce, à la colère? Parvint-elle et comment (si ce fut le cas) à la domination d'elle-même dans la mansuétude?

Vertus annexes et vœux de religion. -Observance des vœux de religion selon la règle et les constitutions. Exercice héroïque de l'obéissance, de la pauvreté et de la chasteté. - Humilité: mépris d'elle-même, acceptation du dédain ou du mépris de la part des autres.

22 - Dons « extraordinaires». - Appa­ritions, révélations, don de prophétie, lecture des consciences, extases, etc.

23 - Renommée de sainteté durant la vie. - Dans le monde, puis au monastère: renommée discutée ou non? Et si oui, pour quels motifs?

24 - Dernière maladie, réception des sacrements, soumission à la volonté de Dieu.

25 - Inhumation, translation éventuelle, lieu actuel de la sépulture. Que disait-on alors de la Servante de Dieu?

26 - Le témoin s'est-il rendu au lieu de la sépulture de la Servante de Dieu? - Que sait-il du nombre et de la condition sociale des fidèles qui se rendent ainsi au tombeau de la Servante de Dieu?

27 - Renommée de sainteté après la mort. - Cette renommée est-elle un fait? Si oui, où est-elle répandue? En quels milieux? Décline-t-elle ou se développe-t-elle? D'où a-t-elle procédé? Serait-ce de quelque zèle industrieux?

28 - Cette réputation de sainteté suscite-t-elle de l'opposition? Si oui, de la part de qui? Comment? Pourquoi?

29 - Grâces et miracles après la mort.

30 - Le témoin est invité à compléter et à corriger éventuellement tout ce qu'il a déclaré au cours des interrogatoires.