Imprimer

RP8 02r

 

charmante l'ont surnommé : le Tout Puissant.

 

            «Je n'ai jamais rencontré une si aimable simplicité; si l'on parlait devant lui de sa naissance et de ses admirables vertus, il ne contredisait point et ne niait point par une fausse humilité 5 ce qui était évident, mais, souriant comme s'il se fût agi d’un autre, il ne paraissait point y prendre garde. Quelques-uns de nos Pères se sont étonnés de ce qui leur semblait être un manquement à la vertu d'humilité ; pour moi, je dois avouer à votre Révérence que la simplicité du petit frère Stanislas m'a plus instruit que 10 plusieurs traités que j'ai longuement médités et qui parlaient tous de l'humilité. Puisque cette vertu n'est autre que la vérité, je trouve que notre simple novice en possède la plénitude. D'ailleurs il témoigne un grand mépris de lui-même ; souvent il m'a répété que tous ses frères lui paraissent des anges et qu'il est indigne de vivre en une 15 telle société. J'aurais été bien heureux de donner l'habit de Jésuite à ce saint enfant, mais il m'a semblé plus prudent de l'envoyer à Rome afin qu'il reçoive notre saint habit des mains de votre Révérence ». (Saint François de Borgia pose la lettre sur la table). Le reste de cette lettre a trait aux affaires du provincialat ; cela 20 ne vous regarde pas. Maintenant, mon fils, vous allez sortir pour chercher votre nouveau frère qui doit arriver aujourd'hui ; je pense qu'il est déjà dans notre église.

  

FRERE AUGUSTI

 

            O mon Père ! comment vais-je oser lui parler ?... Quelle place 25 allez-vous lui donner dans notre maison ?... Jamais nous ne pourrons le traiter avec assez d'honneur !....

  

SAINT FRANCOIS

 

            Dieu me préserve de le traiter avec honneur ! je pourrais ainsi ruiner le bel édifice de sa perfection ; je veux, au contraire l'éprouver 30 encore et constater par moi-même les vertus que ses supérieurs ont reconnues en lui. Je vous ordonne, frère Augusti, de ne pont laisser paraître que vous avez entendu parler de sa noblesse et de ses vertus

  

FRERE AUGUSTI, se levant.

 

            Mon Père, je vous obéirai ; je vais immédiatement chercher frère 35 Stanislas.

  

SAINT FRANCOIS

 

            Introduisez-le ici ; je vais me cacher dans la chambre voisine afin d'observer ses paroles et ses manières. Après quelques instants d'entretien avec lui, trouvez un prétexte pour sortir ; alors je viendrai.

  

[Scène 2]

 

            40 Saint François Borgia sort avec frère Augusti ; après quelques minutes celui-[ci] revient.-- Ayant frappé inutilement à la porte, il entre