Imprimer

De Pauline à Mme Guérin - 11 (ou 16?) septembre 1877.

 

De Pauline à Mme Guérin. 11 (ou 16?) septembre 1877.

 

Alençon          Septembre 1877

Ma chère Tante

Votre longue lettre m'a fait bien plaisir, d'autant plus qu'elle était pour moi et spécialement à mon adresse. Je me réjouis beaucoup d'aller à Lisieux. Suivant la description que nous a faite mon Oncle, la maison me paraît charmante et puis nous pourrons nous voir souvent ce qui vaut encore mieux. Je suis [v°] sûre que Maman du haut du Ciel bénit cette entreprise et en éprouve de la joie. Elle se réjouit avec nous cette bonne Mère car c'est notre bonheur qu'elle a toujours cherché ici-bas et que sans doute elle demande à Dieu pour nous.

Papa trouve inutile que nous allions à Lisieux voir la maison, il est vrai que nous nous en rapporterons bien à ses goûts qui seront les nôtres assurément.

Au revoir ma chère Tante, recevez avec mes petites cousines le baiser le plus tendre que votre petite nièce puisse donner.

Pauline

Retour à la liste des correspondants