Imprimer

Sr Françoise Thérèse à ses trois soeurs - 21 mai 1899

Sr Françoise Thérèse Martin à ses trois sœurs du Carmel

21 mai 1899

Mes chères petites sœurs,

Qu'il est doux de se retrouver dans la joie du St Esprit. Comme vous, je sors de retraite et l'Esprit d'amour m'a donné bien des lumières, une entre autres que je regarde comme la plus précieuse et la plus propre à mon avancement: le recueillement, la préparation éloignée à l'oraison. Cela demande une grande mortification des sens, mais puisque l'Esprit Saint demande cela de sa pauvre petite visitandine, Il m'en donnera les moyens, car Il connaît mieux que moi mes faiblesses et mes misères alors II sera toute ma force. Qu'il fait bon s’abandonner à Lui sans réserve, être sans cesse aux écoutes de son souffle divin.

Mes sœurs bien aimées, j'espère enfin vous annoncer bientôt ma réception au Saint Habit, quant aux noms de notre chère petite sainte que vous désirez que je prenne, je crois pouvoir vous dire que votre désir a été devancé et compris avant même mon entrée céans par mes Mères si délicates et si bonnes. Oui, j'ai deux Mères pleines d'attention, elles sont pour moi la plus vive image du Coeur aimant de Jésus, leurs cœurs sont modelés sur le sien.