Imprimer

Sr Françoise Thérèse à ses deux soeurs - 25 mai 1941

Sr Francoise Thérèse Martin à ses deux sœurs du Carmel

V + J  ! De notre monastère de Caen ce 25 mai 1941

Petites sœurs très aimées,

Mon coeur n'y tient plus devant tant de tendresse de votre part, mes larmes coulent bien douces, je sens vos prières qui m'aident puissamment à gravir mon calvaire et notre famille bénir de là-haut notre sainte Tante visitandine en particulier que j'aime tant, que j'ai toujours en vénération. Notre Maman-Agneau croit que moi disparue nos rapports si intimes avec nos deux familles seront bien diminués, pour moi je pense tout le contraire, je vous en prie rassurez-la, elle en souffre tant et moi aussi par suite. Auriez-vous encore des images propagande à lui donner? son grand coeur si généreux est insatiable pour faire plaisir et propager le culte de sa sainte préférée.

Un petit mot de mon âme si grande pécheresse et qui ne peut avoir peur du bon Dieu! Bien au contraire, c'est ma misère extrême qui me donne cette confiance et je pense avec joie qu'en quittant les bras chéris et si maternels de notre Mère aimée, je tomberai tout naturellement dans ceux de Jésus et de ma Maman du Ciel, quel audace!!

Que je suis contente de savoir les Constitutions de ma Tante vénérée entre vos mains.

Votre petite Sr qui vous aime si tendrement

Sr Françoise Thérèse

D.S.B.