Imprimer

Sr Françoise Thérèse à Mère Agnès de Jésus - 6 juin 1941

Sr Françoise Thérèse Martin à sa sœur Mère Agnès de Jésus

V + J ! De notre monastère de Caen ce 6 juin 1941

Ma petite Maman chérie,

Comme tu nous gâtes de toutes façons, voilà quelle surprise! des coques de cacao et farine, tu ne sais qu'inventer pour nous faire plaisir, c'est à en pleurer, car vous vous privez pour nous, c'est d'autant plus touchant en ce temps de disette, mais bien plus méritoire aussi.

Quelles délicieuses images tu nous as envoyées, je t'assure qu'elles ont eues du succès, j'en ai offert une au cher Aumônier qui est si bien de la famille; j'aurais bien mieux fait de ne rien écrire au verso, j'abîme tout avec ma vilaine écriture. Petite Maman très aimée, je t'en prie, dis à notre Frère lointain le bonheur extrême que me cause la si précieuse bénédiction de notre incomparable Pasteur Angélique qui m'honore, trop et dont je ne sens si indigne.

Maman Agneau, m'a confié que je serai inhumée dans la cripte (sic) auprès de nos anciennes et vénérées Mères et qu'elle viendrait m'y trouver, elle aussi, oui, je ne demande pas mieux, mais le plus tard possible. Cette décision du Conseil me fait encore plus rentrer dans mon petit néant.

Je dévore les lettres de notre Ste Maman, comme le bon Dieu en sera glorifié.- Je me réjouis de la visite de vos Srs Tourières, voudraient-elles nous apporter de la ganse pour sachets et de l'étoffe reliques.

Ma petite Céline mon inséparable, que je l'aime et toi aussi, ma petite Maman,

Sr Françoise Thérèse

D.S.B.