Imprimer

Sr Geneviève (Céline) à Sr Françoise Thérèse - 25 janvier 1923

Sr Geneviève de la Ste Face à sa sœur Françoise Thérèse

+ Jésus                                                                              Carmel de Lisieux

                                                                                          le 25 Janvier 1923

Ma chère petite sœur,

Je viens te souhaiter une heureuse et sainte fête. Cette année est donc la grande année attendue et préparée depuis si longtemps. Les dernières semaines se font de plus en plus chargées, nous ne pourrions vraiment y tenir sans une grâce bien particulière et très forte. Ce travail, ces peines sont bien le contre poids de la joie naturelle qui devrait faire battre nos cœurs, aussi il n'y a pour eux que de la joie toute spirituelle, celle de voir le bon Dieu glorifié par sa petite servante et l'espoir du bien qui se fera quand on pourra l'invoquer ouvertement.

Nous préparons en ce moment tout ce qui est nécessaire pour le travail des reliques. Le Postulateur viendra en Mars pour authentiquer les reliquaires et mettre ses sceaux sur les châsses, la petite et la grande. Nous avons fait faire un petit marteau doré avec manche d'ébène et viroles dorées. Le maillet est orné de saphirs blancs qu'on nous a envoyés de l’ile de Ceylan.

Le Crucifix que tu nous as rendu est maintenant orné de diamants, il est enchâssé sur une plaque d'or.

J'ai l'étoffe qui fera le matelas et les coussins dans la châsse elle est d'un joli vieux bleu, le tissu est fait avec de la soie et des fils d'or, elle a une valeur de 140 frs le m. en largeur 70. Il y aura des glands ornés de saphirs «bleus. Nous ne payons rien, tout cela nous est donné. Le bon Dieu a rendu de l'Amour à sa petite Thérèse et tous s'empressent à la combler en reine.

Je suis toujours occupée à la photographie, à la peinture à la mise au point de toutes les éditions, j'ai un travail fou.

Prie pour moi ma petite sœur chérie, tu sais que tu es dans mon coeur....Ma Communion du 29 sera pour toi.

Ta petite sœur qui t'aime

Sr Geneviève de la Ste Face

r.c.i. 

Notre Mère a oublié de te raconter l'histoire de la cloche de la sacristie que nous avons toutes entendue sonner à 6 h.1/2 du soir au moment où la châsse arrivait à la gare. Celui qui l'apportait avait promis à Notre Mère de venir directement au Carmel pour la rassurer sur le transport de cette précieuse châsse !!! Il nous a dit le lendemain qu'il n'avait pas trouvé de camionneur, les anges ont donc voulu se charger de nous l'annoncer, car Notre Mère a dit en entendant la cloche de la sacristie : C'est la châsse, allez bien vite répondre. Sr M. de St Augustin s'y rend, mais il n'y avait personne toutes les portes intérieures et extérieures étant fermées à clef. Sr de la Trinité le raconte, je crois à Sr Mte Agnès.

Le marteau est destiné à briser des os pour en faire plusieurs reliques.