Imprimer

LT 240 - A soeur Marie de la Trinité - 3 juin 1897

3 (?) juin 1897

J.M.J.T.


Petite fleur chérie de Jésus, j'ai très bien compris tout, sachez qu'il n'est pas nécessaire que vous m'en disiez long, le petit oeil qui se trouve dans votre calice m'indique ce que je dois penser de toute la petite fleur... Je suis bien contente, bien consolée, mais il ne faut plus avoir envie de manger de la terre, il faut que le myosotis entrouvre ou plutôt élève sa corolle afin que le Pain des Anges vienne comme une Rosée Divine la fortifier et lui donner tout ce qui lui manque.

Bonsoir, pauvre fleurette, croyez que je vous aime plus que vous ne le supposez !...

   

 

Retour à la liste des correspondants