Imprimer

LT 249 - A soeur Marie de la Trinité (Fragments) - Mi-Juillet 1897

Mi-juillet (?) 1897

J.M.J.T. 

Ma chère petite soeur,

 

Je ne veux pas que vous soyez triste. Vous savez quelle perfection je rêve pour votre âme,

(...)

j'ai pitié de votre faiblesse (...) avec vous c'est tout de suite qu'il faut dire ce qu'on pense -

(...)

infirmerie devrait vous faire comprendre qu'il vous serait plus difficile d'obtenir la permission de venir après matines

(...)

le démon s'éloigne

Maintenant il ne me

(...)

compris votre combat et vous aurais consolée doucement, si vous ne l'aviez déjà pas dit mais que vous

(...)

Adieu, pauvre petite p. qu'il faudra que j'emmène bien vite au ciel ! je veux l'avoir tout entière

   

 

Retour à la liste des correspondants