Imprimer

De sœur Agnès de Jésus à Thérèse - 3 septembre 1890

 

De sœur Agnès de Jésus à Thérèse.
3 septembre 1890
J.M.J.T.
Petit grain de sable chéri,
Je ne crois pas que Céline meure tout de suite, pourtant je n'en serais pas bien surprise. Ah! qu'elle
serait heureuse ... Quel bonheur d'aller voir ce « Visage inconnu» dont Job nous parlait ce soir (Jb
4,16)..... Laissons faire le bon Dieu dans notre famille, qu' II ne s'y gêne pas! ... N'est-il pas chez lui. ..
Autrefois Jésus se plaignit de ne pas avoir seulement une pierre pour reposer sa tête divine, maintenant
ce serait très mal à Lui de se plaindre, car nos cœurs veulent être des oreillers bien doux et bien
chauds.
Céline a été ravie de vous voir, elle m'a dit que vous aviez de petites joues très tendres et si fraîches
que cela faisait plaisir de les baiser ... « On voit bien que ce n'est pas échauffé par l'air du monde, a-t-
elle ajouté » ... Les petites joues fraîches et tendres iront donc Lundi se présenter au baiser de l'Epoux!
Ah! quel instant. Justement dans l'Office de la Nativité, la première leçon commence par ces mots:
Qu'Il me baise d'un baiser de sa bouche... et ce n'est pas étonnant car qui convenait mieux aux baisers
divins que la mignonne petite Sainte Vierge d'un jour dans son petit berceau?
Préparez-vous, mon petit grain de sable!... Préparez-vous en ne vous préparant pas c'est-à-dire en
avouant que vous êtes incapable de vous préparer et de vous orner pour cette fête du Ciel... Si j'étais
ma petite colombe blanche, je sais bien ce que je ferais, j'irais poser une petite tête sur le sein de Jésus,
non pas de Jésus glorieux mais de Jésus souffrant. Là j'attendrais sans dire une parole qu'il tombe sur
moi quelques perles brillantes et rubis précieux ...
Les larmes et le sang de Jésus, voilà petite colombe ce qui enrichira votre âme et vous rendra si belle
que les yeux éblouis des Anges auront peut-être peine à soutenir votre éclat... Ils vous chanteront alors
: Dans votre éclatante beauté, avancez et régnez !
Petit grain de sable aimé, je n'ai plus de peine pour la bagatelle d'hier soir (?) ... On n'en a pas reparlé
et je me suis bien gardée d'en dire un mot. Mon Dieu! comme tout passe ici-bas! Cela donne du
courage. Aujourd'hui vous êtes dans la tristesse, le lendemain elle se dissipe, le surlendemain le Ciel
se rembrunit. Oh! mille fois heureuse l'âme qui s'élève au-dessus de toutes ces vicissitudes ... C'est
difficile mais la grâce opère des merveilles dans le cœur fidèle....
Enfant chérie ... remerciez votre Fiancé, car dès votre plus tendre jeunesse Il vous a fait suivre ce
chemin de fidélité ... Il ne vous console pas parce que vous êtes entre ses bras, vous ne marchez
pas, Il vous porte ... L'enfant dans les bras de son Père a-t-il besoin d'autre consolation? ..... Je me
représente donc Jésus portant son petit grain de sable et chargé de ce léger fardeau, courant à la
recherche des âmes ... Le petit grain de sable se remue, il bondit quand il voit cachées dans les
buissons quelques pauvres brebis blessées ... Et Jésus se contente de ses désirs. Il sauve les pauvres
pécheurs à l'aide de son petit grain de sable ... Il s'en sert comme David se servit des petites pierres du
torrent pour tuer Goliath ... Avec son petit grain de sable, Il renvoie le vilain démon ... Il le fait tomber
par terre, et de sa [main j] toute puissante, il tire ensuite l'épée pour le précipiter dans l'abîme. Voyez
ce que peut le petit grain de sable de Jésus ! .... Il fait presque autant que Jésus!...
O Jésus, que feriez-vous si vous n'aviez pas votre petit grain de sable!

Retour à la liste des correspondants