Imprimer

De sœur Agnès de Jésus à Thérèse - Juillet-août (?) 1889

 

De sœur Agnès de Jésus à Thérèse.

Juillet-août (?) 1889

Date approximative; cf. note c.

Petit agnelet de Jésus,

Voici mon dernier petit mot. J'ai lu avant-hier dans la vie de la Ste Mère Th. de Jésus Clarisse (Mère Sainte-Thérèse de Jésus) qu'à la mort de sa sœur elle se désolait de n'avoir aucune vue sur son âme lorsque le surlendemain elle la vit s'élever au Ciel sous la forme d'une nuée légère d'où sortait une voix qui lui dit : Je vais à Dieu, oh! que je ne me repens pas de m'être abaissée et anéantie pour Jésus, sur la terre, car si vous saviez quelle gloire je vais posséder, mais Dieu ne m'a pas permis de vous la révéler parce que vous en éprouveriez une trop grande joie et que votre voie c'est la voie de la souffrance...

Je ne puis vous dire, petit Agnelet chéri, ce que ce passage m'a fait de bien. Ah! travaillons donc pour Jésus à nous anéantir, à nous cacher à tous les yeux et nos âmes aussi s'élèveront bientôt comme des nuées légères vers la Patrie de la gloire.

A bientôt...

Retour à la liste des correspondants