Imprimer

De sœur Marie des Anges à Thérèse - 6-9 janvier 1889 (?)

 

De sœur Marie des Anges à Thérèse.

6-9 janvier 1889 (?)

J.M.J.T ! Jésus

Mon petit Benjamin chéri,

Je pense bien à vous, et votre petit mot vient de nouveau consoler et mon cœur et mon âme! Réjouissez-vous de votre part, elle est bien faite par le bien aimé Lui-même de votre cœur ! Bénissez-le des ardents désirs qu'il vous donne de l'aimer et de lui gagner des âmes. Qu'importe que votre cœur soit petit pourvu que les désirs soient grands à l'infini ! désirez, désirez encore et toujours d'aimer Celui que vous n'aimerez jamais assez, vos aridités, vos souffrances, voilà bien de quoi offrir à Jésus et pour lui et pour les âmes ! Vous savez bien, il y a de petites fleurs auxquelles il ne faut pas toujours être dardées des rayons du soleil, pour se développer dans toute leur plénitude il leur faut plus d'ombre que de soleil ; eh bien si Jésus veut que vous lui soyez une de ces fleurs, qu'importe pourvu qu'au ciel vous vous épanouissiez de tout l'éclat que le divin Jardinier aura donné à votre âme ! en la traitant comme il sait qu'il lui convient. Abandon total à Jésus qui vous aime tant, courage et confiance! A bientôt, petite enfant Chérie, je vous tends d'avance et mon cœur et mes bras.

Sr M. d. A...

Retour à la liste des correspondants