Imprimer

De sœur Marie des Anges à Thérèse - Fin octobre (?) 1888

 

De sœur Marie des Anges à Thérèse.
Fin octobre (?) 1888

J.M.J.T! Jésus !


A mon tour de surprendre mon petit Benjamin tant aimé! Jésus m'a dit quelque chose pour lui, et
d'abord toujours avant tout qu'il est bien content de lui !.. Ce que j'ai à lui raconter c'est ma petite
aventure car il faut que mon rossignol du Paradis sache qu'il n'est pas seul à être sec bien sec avec le
Bon Dieu! Voilà qu'hier, une imbécile ou la pauvre maîtresse eût été la même chose aux pieds de Jésus
Hostie; ce matin je ne pouvais mieux m'exprimer ma sottise qu'en me trouvant une bûche, rien autre
chose ! Lorsque me contemplant ainsi dans mon oraison, je me suis mise à réfléchir à ce qu'était une
bûche et ce à quoi elle servait : J'ai vu qu'une bûche n'était rien autre chose qu'un morceau de bois
plus gros que les autres et que pour être très bonne il fallait qu'elle fût bien bien sèche ! Voilà déjà
une lumière à la suite de laquelle j'ai vu que, bien desséchée, cette pauvre bûche n'était rien moins
destinée qu'à faire un feu bien ardent et bienfaisant. Pourquoi donc, me suis-je dit, ne pas accepter
bien humblement et même joyeusement d'être la petite et même grosse bûche du bon Jésus? N'est-il
pas venu sur la terre pour allumer dans les âmes le feu sacré du saint amour? eh bien donc : mon Jésus
prenez-moi comme telle et servez-vous ainsi de votre pauvre petite créature pour allumer un incendie
d'amour dans toutes les âmes! brûlez-moi, consumez-moi si bien que je ne sois plus qu'un même feu
avec vous et que mes cendres même soient détruites ; j'ai pensé à faire part de mon oraison à mon petit
benjamin pour le faire sourire et l'amuser un peu ! Si cette pensée n'est pas très poétique, elle est du
moins pratique et quand on est bien pauvre, on ne refuse rien.
Ma petite Sœur Thérèse de l'Enfant Jésus ! oui j'ai beaucoup pensé à vous aujourd'hui, me voilà déjà
à plus de moitié de ma retraite, avec quel bonheur je vous reverrai ! Jésus augmente chaque jour mon
attachement pour mes petits poussins (novices et postulantes) et surtout pour le tout petit et bien aimé
du nid.
Sr M. des A.

Retour à la liste des correspondants