Imprimer

De Mère Marie de Gonzague à Thérèse - 7 (?) janvier 1889

 

De Mère Marie de Gonzague à Thérèse.

7 (?) janvier 1889

J.M.J.T.

Mon chéri tristotin est bien caché dans le cœur de Jésus enfant et j'aimerais mieux que ce Divin Enfant de Noël mette la joie dans l'âme de son Benjamin, mais si sa sainte et Divine volonté est de laisser ma chère petite âme dans cette mystérieuse tristesse, je l'en bénirai quand même, si toutefois l'enfant Divin de Bethléem comble de douceurs spirituelles mon enfant à moi, le jour de ses fiançailles; il faudra jouir de l'alliance contractée avec un amour de privilège sans penser au jour passé, qui était le désiré... Hélas! enfant chérie, Jésus ne demandera pas à son Epouse privilégiée : as-tu été revêtue des livrées de ma Mère le 25 Décembre ou le 10 Janvier ? Mais Il deman­dera à son âme, unie à son amour: as-tu compris mon cœur qui t'a choisie pour ne plus faire qu'un avec moi?..... Le mois est indifférent, mais le sacrifice, mais l'immolation de nos plus chers désirs, mais la donation de tout nous-mêmes.... ah! voilà ce qui réjouira le Cœur du Bien Aimé..... Enfant gâté, ne pensez qu'au grand honneur que Jésus nous fait, et donnons-Lui tout le sang de notre cœur. Je vous bénis du fond de ce cœur qui est à vous!..