Imprimer

De M. Delatroëtte à Thérèse - 26 octobre 1888

De M. Delatroëtte à Thérèse.
26 octobre 1888


Ma bonne Enfant,
Après la permission de Mgr, la Révérende Mère Prieure n'a pas besoin de la mienne pour vous
présenter à la communauté ; je ne puis qu'y applaudir et m'unir à vous pour remercier Celui que vous
avez choisi pour Epoux de vous bénir de plus en plus et de vous accorder tout ce que votre cœur
désire.
Je vous recommande tout spécialement un malheureux jeune homme qui est mourant - et qui n'est rien

 

moins que préparé à paraître devant le Bon Dieu...
Je vous envoie ma bénédiction paternelle avec l'assurance de mes sentiments les plus dévoués en
N.S.J.C.
Le 26 octobre 88.
Delatroëtte Supérieur du Carmel

Retour à la liste des correspondants