Articles

Imprimer

25 octobre 1898

 

Carmel de Rouen

Nous vous remercions de l’envoi de l’intéressante vie de votre angélique sœur. Vous avez été bienheureuse, ma Révérende Mère, de posséder un tel trésor. Priez cet ange quelquefois pour nous qui lui ressemblons si peu… Cette vie si belle fait un grand bien à nos sœurs qui en sont ravies.