Articles

Imprimer

24 octobre 1898

 

Carmel de Bédarieux

Comment nous [sic] exprimer notre reconnaissance de nous avoir fait part de votre trésor ? Quelle gracieuse, suave et admirable fleur ! Elle ravit par sa simplicité et son amour. Quelle gloire pour le Carmel, et particulièrement pour le vôtre ! O Mère, merci ! En publiant ce livre vous procurez la gloire de Dieu, vous attirez des âmes à son amour. Permettez-moi, ma Révérende Mère, de vous exprimer ma particulière reconnaissance et de vous faire une prière : Votre sainte ‘petite fleur’ m’a fait ressentir les effets de sa protection, aussi je la prends pour mon petit Raphaël , (comme j’aime à l’appeler). Je désirerais donc avoir son image et quelque chose qui lui appartienne… J’aime tant cette chère petite sainte que je voudrais me nourrir de sa vie… Nous ferons tout ce qui nous sera possible pour la répandre. On y respire un parfum du ciel…