Articles

Imprimer

26 octobre 1898

 

Boutin Mr l’abbé, Curé de St Etienne du Bois

Je ne sais comment vous exprimer ma reconnaissance pour l’envoi de cette vie admirable, de ce beau lis qui s’est épanoui dans votre cher Carmel pendant près de 10 ans. C’était vraiment une âme d’élite, tout à fait privilégiée. J’ai admiré aussi le milieu familial où avait paru cette enfant de bénédiction. Quelle famille ! Et comme le bon Dieu l’a visiblement bénie ! Je me promets encore des heures délicieuses dans la lecture de cette vie. Et c’est à vous, ma Révérende Mère, que je devrai ces joies.