Articles

Imprimer

4 novembre 1898

 

Supérieure Générale des Auxiliatrices de l’Immaculée Conception – Paris-Auteuil

…Laissez-moi vous remercier une fois encore de m’avoir fait connaître l’histoire de cette âme. Quelle sainte ! Combien je pense à elle, et comme je lui demande d’être pour moi un second ange gardien ! Ah ! qu’elle me guide aussi dans cette voie d’amour et d’abandon où elle a marché avec tant d’ardeur. Nos sœurs malades portent sur elles la précieuse relique que vous nous avez envoyée et récitent chaque jour « l’Acte d’offrande à l’Amour miséricordieux ». Nous sommes dans le ravissement et, pour ma part, je suis persuadée que la lecture de cette belle vie fera un très grand bien aux âmes. Le bon Père de la Charie en est ravi. Son altesse impériale la Comtesse d’Eu qui vient souvent nous voir a entendu parler de l’Histoire d’une âme, et comme elle m’exprimait le désir de la lire, je lui ai promis de lui faire parvenir un volume.