Articles

Imprimer

6 novembre 1898

Siméon, T.C. Frère Collège Saint Joseph Rome

Je me suis empressé de commencer la lecture de cette vie, avec une sainte curiosité et une édification qui va toujours croissant. Le brûlant amour de cette âme pour son divin Epoux, sa sainte volonté et le salut des âmes produisent sur le lecteur une très salutaire contagion qui enflamme le cœur et le porte à Dieu. Ce livre est destiné à faire un grand bien. Mes confrères sont impatients de l’avoir à leur disposition pour abreuver leur âme à cette bonne source. J’ai porté un exemplaire à Mgr le Secrétaire particulier du Saint Père, le priant de me donner par écrit ses impressions pour vous les communiquer. Mais il dit que Léon XIII lui prend tout son temps et la chose est vraie. Le 3e exemplaire que je vous renvoie aujourd’hui a été béni par le Saint Père.

J’invoque tous les jours sœur Thérèse de l’Enfant Jésus. Dans une de ses lettres elle m’a promis de s’intéresser pour moi auprès de Jésus, j’y compte et j’espère.