Articles

Imprimer

18 février 1899

 

P. Marie-Etienne, abbé de la Grde Trappe

Ma Révérende Mère,

Faites de mes deux lettres tout ce qui vous plaira. Je les abandonne à votre tact et à votre sagesse.la plus gâtée de Notre Seigneur n’a besoin de l’éloge de personne. Son mérite lui suffit devant Dieu et devant les hommes. Si un jour, comme je l’espère, sa cause est mise sur le tapis, Notre Seigneur continuera ses faiblesses envers cette ravisseuse de son cœur et se constituera son premier avocat. Je plains le prélat qui dans ces circonstances se fera l’organe du diable, il s’expose à une poussée dont il se rappellera longtemps. La petite relique de votre chère enfant m’a fait un plaisir extrême. Je l’apprécie singulièrement. Elle ne vient pas seule si j’en juge par la paix et le gracieux sourire qu’elle m’apporte. Mille fois merci à vous, ma Révérende Mère, et surtout à votre sœur du ciel.