La crèche premier autel du sacrifice
Description:
From Sr. Anne of the Sacred Heart to Thérèse – 17th April 1888

To Sister Thérèse of the Child Jesus - united in prayer and sacrifice - 17th April 1888 - Sr. Anne of the Sacred Heart

 


 


La crèche premier autel du sacrifice sous la nouvelle loi de l'amour. Il est écrit de moi à la tête du livre que je ferai votre volonté, me voici mon Père, et votre loi est au milieu de mon cœur. Les sacrifices de la nouvelle loi d'amour: Le premier autel, sous cette loi nouvelle, c'est la Crèche où commence ce triple sacrifice de la Vie




cachée en Dieu... inconnue au monde ancien, et que le Sauveur prolonge l'espace de 30 années. Alors se révèlent ces ravissantes beautés morales, ces vertus héroïques qu'on appelle : Pauvreté... Chasteté... Obéissance... Le deuxième autel fut le Sol de la Judée, sol béni que le divin Maître de la Charité arrosa de ses sueurs pendant trois ans, en y annonçant la bonne nouvelle de l'Evangile et en y formant avec tendresse les premiers ministres de la loi nouvelle... Le troisième autel fut la Croix, sur laquelle pendant trois heures il offrit à Dieu son Père le sacrifice de sa propre vie, en expia­tion du péché de désobéissance, et pour noyer dans les flots de son sang les fautes de tous les hommes ses frères qui s'uniraient à lui par la Foi et par l'Amour. L'essence de tous ces sacrifices se résume donc dans un seul mot : tu aimeras, et c'est surtout la leçon qui descend de la crèche... Ecoutons la voix du divin Enfant :


« ... O Père, si grièvement offensé, vous n'avez plus voulu des victimes, ni des holocaustes, mais vous m'avez donné un corps, et j'ai dit alors : Me voici j'irai chercher les brebis perdues d'Israël, je les ramènerai sous la houlette de mon amour, et je demanderai à l'homme son cœur, pour lui apprendre ce que c'est qu'aimer... C'est sur les cœurs que je veux régner, c'est aux cœurs que je parlerai, c'est mon Cœur que je donnerai pour modèle... et ce grand sacrifice du Cœur que la loi de crainte n'a pu obtenir, je l'obtiendrai par la loi de l'amour. O mon Jésus, que faites-vous ?.. Vous oubliez vos grandeurs infinies pour vous abaisser jusqu'à notre mesure, afin que nous osions aspirer à votre divine ressemblance... O Divin Docteur des âmes, venez enseigner votre céleste doc­trine au monde perdu dans la nuit des sens ; venez lui dévoiler les profonds et doux mystères de cette loi qui chasse la crainte parce qu'elle n'enseigne qu'à plaire à Celui qui veut être aimé... et qui n'attend qu'une larme de repentir pour nous rendre son amour.

Powered by FW Gallery