Félicitez-moi, vous tous qui aimez le Seigneur, parce que comme j'étais petite, j'ai plu au Très-Hau
Description:

 


Félicitez-moi, vous tous qui aimez le Seigneur, parce que comme j'étais petite, j'ai plu au Très-Haut. Je vous salue Marie, reposant dans votre berceau, sous le regard des Anges qui vous contemplent. Je baise avec amour vos aimables petites mains qui déjà sont pleines de précieuses grâces. Je vénère les langes qui enveloppent votre corps très pur des­tiné à devenir le tabernacle de Dieu, qui dès main­tenant réside dans votre âme. «Croissez, ô très innocente Brebis, pour nous donner l'Agneau qui effacera les péchés du monde. Faites refleurir notre terre désolée, ô vous qui êtes la nou­velle Eve, la mère de la vie, destinée à réparer les malheurs de celle qui nous à perdus. Déjà vous méritez pour nous, ô divine Marie, et par vos sou­pirs et vos prières vous hâtez l'heure de notre salut. A genoux près du berceau de cette royale Enfant, écoutons ses doux vagissements. Anges de Dieu, portez-les jusqu'au ciel, que le Verbe les entende, il reconnaîtra la voix de sa Mère future, de sa Vierge Immaculée, et pressé d'amour il accourra plus tôt dans son sein virginal. ASPIRATIONS: O Marie, vous êtes l'Aurore qui annonce Jésus le Soleil de Justice. Bénie soit la Sainte-Enfance de la Bienheureuse Vierge Marie.

Powered by FW Gallery