Novena of grace to SAINT FRANCIS XAVIER - recto
Description:

Novena of Grace


This Novena is called "of Grace" because it was like a proverb where one inevitably obtained the favor asked for. "We wouldn’t know”, wrote a pious author in 1701, “how to tell in detail all the graces that were obtained through this novena everywhere it is known ... Experience has shown that there is no need, spiritual or temporal, in which one cannot nor one should even expect prompt aid when having recourse to this great saint, especially by the novena in his honor. "


This Novena can be done at any time of the year, but preferably from the 4th to the 12th of March (the anniversary of the canonization of the Apostle of the Indies), or from November 25th to December 3rd, in preparation for the feast of saint.


PRAYER FOR THE FEAST OF SAINT FRANCIS XAVIER
O God, who through the preaching and miracles of Blessed Francis, have wished to unite in your Church the nations of India, be favorable to us, and grant us to imitate the examples of virtues practiced by one whose glorious merits we venerate. Through Jesus Christ, Our Lord. Amen.

Prayer to recite each day of the Novena.
O most amiable saint, full of charity, St. Francis Xavier, I love respectfully the Divine Majesty with you, and because I rejoice about the singular gifts of grace that have been given to you in this life and those of glory after death, I give him very high thanksgiving, and I beg you with all my heart to want to give me, for your intercession effective, the main grace of holy living and holy dying.
In addition, I ask you to obtain for me ... (mention here the grace requested, whether spiritual or temporal).
But if what I ask is not for the glory of God and the good of my soul, obtain for me, I beg you what is the most useful for the one and the other. Amen. Our Father, Hail Mary, Glory be.


 


NEUVAINE DE LA GRÂCE L'honneur DE SAINT FRANÇOIS XAVIER Du 4 au 12 Mars. « Oh ! que c'est un bon et fidèle ami ! Comme il assiste puissamment dans les périls et les difficultés ! » P. Mastrilli, S. J. Trois siècles et demi ont passé sur le corps de saint François Xavier, et le prodige de son in­corruptibilité se perpétue à travers les âges. Mais à ce prodige permanent ne se bornent pas les miracles du grand Apôtre des Indes et du Japon; sa puissante intercession ne cesse d'obtenir à ses clients de merveilleuses faveurs. Il est une neuvaine surtout qui a le don de pro­voquer ses bienfaits; aussi l'a-t-on surnommée la Neuvaine de la Grâce. En voici l'origine historique et la pieuse pratique. Origine de la Neuvaine: A Naples, en décembre 1633, saint François Xavier apparut au P. Marcel Mastrilii, S. J., mortellement blessé par la chute d'un marteau, qui pesait deux livres et qui lui était tombé sur la tête de plus de cent pieds de haut. Le P. Mar­cel n'avait guère que peu d'instants à vivre, quand le Saint, à qui il était fort dévot, se mon­tre soudain à ses regards, un bourdon en main, le manteau de pèlerin sur les épaules et le visage tout rayonnant de gloire. Il fait émettre au mou­rant le vœu d'aller au Japon pour y recevoir le martyre; puis il le guérit subitement. En même temps, il lui assura que tous les fidèles qui, durant neuf jours, du 4 au 12 mars, anniversaire de sa canonisation, imploreraient chaque jour son assistance auprès de Dieu, se confesseraient et communieraient pendant la neu­vaine, obtiendraient de Dieu les grâces sollicitées pour leur salut et pour sa gloire. Le P. Mastrilii partit bientôt après sa guérison. A peine arrivé au Japon, le Père fut arrêté et condamné au tourment de la fosse, qu'il endura quatre jours; ensuite il eut la tête tranchée. La neuvaine, ainsi recommandée par saint François Xavier à un martyr, a été dès lors pra­tiquée en tous lieux avec une telle efficacité qu'on l'appelle par excellence : la Neuvaine de la Grâce. Pratique de la Neuvaine: Pour accomplir cette Neuvaine, outre la con­fession et la communion requises, chacun peut réciter les prières à son gré; aucune formule spéciale n'est de rigueur. Ainsi certaines personnes récitent trois Pater et trois Ave en souvenir de l'admirable dévotion du Bienheureux pour la très Sainte Trinité ; d'autres cinq Pater et cinq Ave, en mémoire des cinq plaies de Notre-Seigneur, qu'il se plaisait à adorer; celles-ci, neuf Pater et neuf Ave, à cause de l'honneur spécial que le Saint rendait aux neuf chœurs des Anges; celles-là enfin ajoutent à ces prières dix Gloria Patri, pour glorifier ses dix années de merveilleux apostolat. Il en est aussi qui recommandent de recourir à saint Fr. Xavier, en le priant d'invoquer pour nous les divins Cœurs de Jésus et de Marie. C'est qu'en effet ce Saint a été un grand apô­tre de ces Cœurs si secourables. Vers 1760, du haut du ciel, il ordonna de propager partout leur culte béni au célèbre P. Xavier Calvi, S. J., et, en 1844, le jour même de sa fête (3 décem­bre), il inspira au P. François-Xavier Gautrelet, S. J., la fondation de l'Apostolat de la Prière, qui, sous l'impulsion du R. P. Ramière, est de­venu la Ligue catholique des Cœurs de Jésus et de Marie, et s'est répandu dans tout l'univers. La prière suivante, qui est la plus communé­ment adoptée, répond assurément aux plus chers désirs de saint François Xavier. Prière de la Neuvaine: Saint très aimable et plein de charité, j'adore respectueusement avec vous la Majesté divine, et parce que je me complais singulièrement dans la pensée des dons particuliers de la grâce, qu'elle vous a départis pendant votre vie, et de ceux de la gloire, après votre mort, je lui rends de très ferventes actions de grâces; et je vous sup­plie de tout mon cœur de m'obtenir, par votre puissante intercession, la grâce si importants de vivre et de mourir saintement. Je vous sup­plie de m'obtenir aussi (nommer la grâce parti­culière qu'on veut obtenir), et si ce que je de­mande n'est point selon la gloire de Dieu et le plus grand bien de mon âme, obtenez-moi ce qu'il y a de plus conforme à l'un et à l'autre. Ainsi soit-il. 3 Pater, 3 Ave, 3 Gloria Patri. Oraison de la fête du Saint: O Dieu, qui, par la prédication et les miracles du bienheureux François, avez voulu réunir à votre Eglise les nations des Indes, soyez-nous propice, et accordez-nous la grâce d'imiter les exemples des vertus pratiquées par ce saint dont nous vénérons les mérites si glorieux. Par JÉsus-Christ Notre-Seigneur. Ainsi soit-il. Doux Cœur de Jésus, soyez mon amour! Doux Cœur de Marie, soyez mon salut !

Powered by FW Gallery