Print

De Mère Marie de Chantal Fleuriot à Mme Martin - 21 Sept. 1876.

 

De Mère Marie de Chantal Fleuriot à Mme Martin. 21 Sept. 1876.

 

De la Mère Supérieure

 

[2v°] Je ne puis vous dissimuler, chère Madame, que l'état de notre bien-aimée Sr M. Dosithée s'aggrave de jour en jour, comme elle vous le dit elle-même. je crois devoir aussi vous prévenir que la chère malade s'inquiète beaucoup de voir revenir notre petite Pauline, dont elle connaît et redoute l'extrême sensibilité ! Cette enfant est dans une phase de santé qui demande qu'on lui épargne les émotions. . . et il y a tant à craindre que nous ne conservions pas longtemps désormais sa bonne tante !.

Voyez donc, chère Madame, quelle détermination vous devez prendre dans l'intérêt des deux !. . . Nous compatissons de grand cœur à votre peine et à vos anxiétés. Comptez toujours sur notre bien sincère affection pour vous et tous les vôtres. Je prie le Cœur de Jésus de vous soutenir et de vous fortifier.

Sr Marie de Chantal Fleuriot

Supérieure de la Visitation Ste Marie

D. S. B.

Back to the list