Souviens-toi de ce jour, le plus beau de la vie, où Jésus se donna pour la première fois

 


Souviens-toi. Souviens-toi de ce jour, le plus beau de la vie, où Jésus se donna pour la première fois à ton âme joyeuse, étonnée et ravie d'être admise au festin du divin Roi des rois. Auprès du tabernacle adoré par les anges, ta place était marquée, heureux petit enfant, et dans les rangs pressés de ces blanches phalanges d'enfants purs comme toi, tu marchais triomphant. Souviens-toi des échos des célestes cantiques se mêlant au parfum des fleurs et de l'encens ; ainsi qu'un tendre luth plein d'ardeurs séraphique, ta voix portait au ciel d'harmonieux accents. La table du banquet était belle et parée. Jésus Christ t'y servit un délicieux vin, un pain mystérieux, son corps, sa chair sacrée, la coupe de son Cœur pleine de sang divin. Souviens-toi de l'instant où ta bouche timide comme une jeune fleur au lever du matin, s'ouvrit avec transport, simple, pure et candide, pour goûter les douceurs de ce premier festin. Ravi de la ferveur de ta piété naissante, le Verbe du Très Haut, l'Amour du Fils de Dieu vint s'unir à ton âme, union ravissante où le Cœur de Jésus t'embrasa de son feu. Souviens-toi de ce Cœur, de cet amour en flamme, voilé sous un débris de froment mutilé, pour la première fois il a nourri ton âme d'un aliment divin, d'un pain immaculé. Les Anges prosternés devant le sanctuaire de ton cœur devenu le temple du Seigneur, émus d'être témoins d'un si touchant mystère, l'adoraient en tremblant, jaloux de ton bonheur. Souviens-toi de ce jour rempli de mille charmes où tu fus inondé des délices des cieux, souviens-toi de ces pleurs, de ces pieuses larmes, que l'amour de Jésus arrachait de tes yeux. Souviens-toi de ton Dieu, de son Eucharistie, pour venir jusqu'à toi, vois comme il s'immola !!... Enfant, tous les trésors sont cachés sous l'hostie, la paix du Ciel, l'amour, le bonheur, tout est là. / L. Boulet

Powered by FW Gallery