Imprimer

Sr Françoise Thérèse à ses trois soeurs - 28 septembre 1909

 

Sr Françoise Thérèse Martin à ses trois sœurs du Carmel

28 Septembre 1909

 

Mes petites sœurs bien aimées,

 

Notre cher oncle a enfin quitté cette vallée de larmes.... Je le pleure avec vous, car je l'aimais bien profondément et je lui dois tant de reconnaissance. Je crois fermement que le 30 notre Thérèse lui ouvrira le Ciel, cette pensée fait toute ma consolation.

Merci, mes petits sœurs, de votre dévouement à m'écrire, j'aurais été bien malheureuse sans nouvelles.

Si vous saviez avec quelle tendresse mes Mères chéries m'ont pressée sur leur coeur pour me consoler de ce nouveau deuil. Il est bien vrai qu'ayant tout abandonné pour Dieu, il nous rend tout au centuple dès ici-bas.