Imprimer

Sr Marie du Sacré Coeur à M. et Mme La Néele - 28 septembre 1909

Sr Marie du Sacré Cœur à M. et Mme La Néele

Jésus.                                                                                               28 7 bre 09

               Mon bon Francis, ma chère petite Jeanne,

Vous savez si le coup qui vous frappe nous atteint aussi au plus profond du coeur ! Ma seule consolation est d'espérer que les souffrances de notre pauvre cher père lui ont servi de purgatoire et qu'il s'en est allé tout droit au Ciel. Non, je ne puis croire que nos deux anges, Thérèse et Marie ne lui aient obtenu cette grâce. Alors il est heureux et il jouit de la vraie vie ! Nous le croyons mort et c'est nous qui sommes des morts... Il a retrouvé là-haut toute une famille qui l'a reçu dans l'allégresse. Mais celle qu'il a laissée dans les larmes il ne faut pas l'oublier et il me semble que plus que jamais il nous aime et nous protège. Je ne sais, ma petite Jeanne ce que nous deviendrions si la foi n'était pas enracinée dans nos coeurs. Perdre un père que nous aimons tant ce serait affreux, mais le savoir avec le bon Dieu ce n'est pas le perdre, c'est seulement souffrir pendant quelques années de son absence avec la certitude de le retrouver un jour pour ne plus jamais nous en séparer.

   Adieu mon cher Francis et ma petite Jeanne chérie, maintenant nous n'avons plus que vous sur la terre.

                     Votre petite soeur bien affligée

                           Marie du Sacré Coeur

                                r.c.ind.

N'oubliez pas d'envoyer une lettre de faire part à Mme Tifenne (Rouville) Orne