Imprimer

Sr Marie du Sacré Coeur à Sr Françoise Thérèse - avril 1909

Sœur Marie du Sacré Coeur à Sr Françoise Thérèse avril 1909

Jésus                                                                               Jeudi [avril 1909 ?]

Ma petite sœur chérie,

Merci de ta bonne petite lettre et de tes vœux et du joli petit bouquet qui est arrivé tout frais, je voudrais bien avoir de la graine de cette gentille petite fleur blanche ou savoir comment elle s'appelle pour pouvoir m'en procurer. Mais ce n'est pas pour cela que je viens ainsi en hâte.

C'est notre bien aimée Mère qui voudrait avoir la relation très détaillée et sur feuille séparée de la main lumineuse que tu as vue autrefois sur ton livre d'office. Il faut nous donner tous les détails à propos de quoi tu as vu cela ce que tu as ressenti au moment dans ton âme etc. et signer. Nous ne pouvons retrouver la lettre où tu en parlais et pourtant je garde presque toutes tes lettres.

Pour Théophane Vénard vous pourrez vous procurer sa vie aux Missions Etrangères à Paris.

Il y aura des statues de grandeur naturelle et de plus petites elles seront en imitation pierre car pour avoir une statue en marbre cela coûterait dix mille francs !

Mgr de Teil est tout dévoué à la cause ce qui empêche que le Tribunal diocésain soit formé c'est qu'il faut qu'il compose lui-même les articles ou questions auxquelles nous devrons répondre sous la foi du serment, l'avocat Monsignor Martini étant mort il y a 2 mois [en janvier 1909], il est obligé de faire ce travail et le temps lui fait défaut. Il doit demander à Mgr Amette de le décharger de son aumônerie car il est aumônier d’un pensionnat nombreux de Paris. Et encore s'il n'avait que la cause de Thérèse mais il a celle des martyrs de la Révolution, celle de Pie IX, de Mme Louise de France et une autre encore que je ne me rappelle plus. La cause de Thérèse l'intéresse beaucoup parce qu'elle fait des miracles presque autant qu'on en veut (excepté pour nous !) aussi l'appelle-t-il "notre petite thaumaturge".

Je trouve ton rêve bien beau ma petite sœur chérie, malheureusement je ne crois pas que Thérèse soit retrouvée ainsi intacte.

Pour te faire plaisir je te confierai le miracle d'Espagne il en vaut la peine, je n'ai pas le temps aujourd'hui étant prise à l'improviste on l'a envoyé au postulateur de Rome le Père Rodrigo qui a répondu immédiatement le trouvant en effet très remarquable et demandant qu'on le poursuive pour avoir tous les certificats nécessaires en ces circonstances.

Thérèse sera vénérable lorsque le procès diocésain étant terminé celui de Rome commencera. Par le fait même qu'à Rome on commence le procès c'est signe que les informations du premier procès diocésain semblent assez sérieuses pour qu'on s'en occupe et c'est cela qui s'appelle déclarer vénérable. Je t'explique cela bien mal, je ne sais si tu comprends.

Tu peux bien parler de Thérèse à Ninette car elle l'aime beaucoup, elle sait bien que ce n'est pas notre faute si le P.Prévost n'est pas chargé de la cause.

Notre bien aimée Mère ne va guère mieux... Hélas ! si Thérèse voulait nous la guérir, nous avons fait 4 neuvaines pour obtenir cette grâce ! Et rien !!! C'est que le bon Dieu ne le veut pas ! Quelle épreuve pour nous ! C'est un trésor que nous perdons.

Adieu petite sœur bien aimée, on m'attend, je n'ai plus que le temps de t'embrasser bien tendrement

Ta petite sœur

Marie du Sacré Coeur

r.c.ind.

Nos livres sont en Belgique, c'est pourquoi nous ne pouvons vous prêter Théophane.

C'est un prêtre qui nous a envoyé cette image ! Celui qui a mis en musique cette poésie.