Imprimer

Sr Françoise Thérèse à ses trois soeurs - 21 novembre 1910

 

Sr Françoise Thérèse Martin à ses trois sœurs du Carmel

21 Novembre 1910

 

 

............................... Je suis sûre, petites sœurs chéries, que vous attendez de mes nouvelles avec impatience et j'ai hâte de vous arriver bien vite, mais le revoir sera pour le Ciel, puisque allant à Bayeux, au lieu de me rapprocher de vous, je m'en éloigne, tout pour la plus grande gloire de Dieu!

Ma peine d'être obligée de sortir de clôture est bien amoindrie, puisque notre incomparable Mère m'accompagne, je ne sais comment lui en exprimer ma reconnaissance.

Combien je vous remercie mes petites sœurs, de vos prières et des précieux documents que vous m'avez envoyés sur notre petite "grande sainte". Ils me seront très utiles pour ma déposition.

Monseigneur nous a renvoyé mon rapport, toutes mes notes sont prises, j'aurais eu bien du mal sans ce secours. Avec raison, vous allez rire de moi, car je n'ai rien à faire en comparaison de vous; c'est vrai! mais le peu que j'ai est une grosse affaire pour mon incapacité.

Une automobile nous prendra lundi matin à la porte du monastère, pour nous conduire directement chez les Bénédictines de Bayeux.