Imprimer

Sr Marie du Sacré Coeur à Sr Françoise Thérèse - 22 Août 1910

Sœur Marie du Sacré Coeur à Sr Françoise Thérèse 22 Août 1910

 

Jésus +                                                 Carmel de Lisieux  22 Août 1910

Petite sœur chérie,

Notre petite Mère veut que je vienne te rassurer tout de suite au sujet du crucifix. Ne t'inquiète pas celui que tu as elle l'a porté toute sa vie religieuse et c'est avec ce crucifix qu'elle a rendu le dernier soupir et c'est celui-là qu'elle a baisé au moment de sa mort. C'est tout ce que nous avons de plus précieux et c'est justement pour cela que nous te l'avons donné, à condition toutefois qu'il nous revienne après toi, car sans cela nous n'aurions pu en faire le sacrifice. Celui que nous avons elle l'a porté au début de sa vie religieuse trois semaines seulement, il était trop lourd Notre Mère avait peur qu'elle se blesse, et le lui a retiré. C'est donc celui-là que nous montrons aux personnes qui veulent vénérer son crucifix et nous nous gardons bien de dire que nous avons confié à d'autres le plus précieux parce que les pieux pèlerins seraient tout à fait déçus.

Je suis bien contente que la visite de Mme Hassebrouck t'ai fait plaisir ; tu ne t'es pas trompée en appelant ses jeunes filles des petites rusées, elles nous ont dit en effet qu'elles avaient essayé de prendre ta photographie mais elle doit être manquée, elles pensent qu'il ne viendra que des carreaux noirs qu'elles nous ont promis cependant de nous envoyer. Croirais-tu que cette bonne dame a loué les Buissonnets pour 3 ans ! Elle viendra y habiter l'été seulement pendant 3 mois, mais elle paie quand même 500 frs comme si elle les habitait toute l'année. Nous regardons cela comme une providence. Les pauvres buissonnets étaient si négligés par les personnes qui les ont loués jusqu'ici. Notre Mère disait toujours : il faudrait pour les habiter des amis de Thérèse alors ils y prendraient de l'intérêt et ne laisseraient pas tout aller. Et comme tu le vois Thérèse s'est chargée d'y envoyer de ses amis dévoués. Mais il va falloir y faire beaucoup de réparation, le devant de la maison tombe en ruines et malgré cela on ne peut louer 700 frs comme autrefois, parce que les loyers ont beaucoup baissé.

Tu sais peut-être que Francis les a achetés au nom du Carmel, pensant que ce serait un placement comme un autre et Mère Marie Ange disait que c'était un devoir de ne pas laisser aller cette maison en d'autres mains. Quoi qu'il en soit, elle ne nous rapportera pas grand chose, avec les réparations qu'il faut y faire. Enfin nous espérons que notre petite Thérèse ne se laissera pas vaincre en générosité. Nous travaillons pour elle de toutes manières il faudra bien qu'elle vienne à notre secours. C'est bien le moment en effet de mettre toute notre confiance dans le bon Dieu et de nous abandonner à Lui de toute sollicitude. Nous commençons à voir en effet ce qui nous a été dit bien des fois, c'est que ce sont des frais énormes qu'une cause de béatification. Déjà nous avons tous les jours la pension du tribunal à payer à la Providence, c'est à dire trois prêtres de Bayeux, Mess. Quirié, Dubosq, Deslandes, Mgr de Teil et deux prêtres assesseurs de Lisieux qui vont néanmoins y prendre leur repas, sans compter les voyages de ces messieurs et surtout ceux de notre dévoué Postulateur qui est allé dernièrement jusqu'en Espagne pour constater un miracle. Il est question maintenant de faire venir de Rome deux Pères Carmes très dévoués à Thérèse et que Mgr de Teil désire pour témoins. Bref c'est un enchaînement sans fin. Mais aussi petite Thérèse vient de nous faire de délicates surprises.

Croirais-tu que la Supérieure Générale des petites Madeline qui sont aujourd'hui religieuses de la Providence, vient d'envoyer un billet de 500 frs pour la Cause ! Pour des cousines si éloignées on ne s'attendait pas à cela.

Mais ce qui est encore plus touchant c'est que les Supérieures de la Trappe de Laval et de Belgique où sont les sœurs de notre petite Sr Thérèse de l'Eucharistie ont contribué elles aussi aux frais de la Cause de la petite sainte qu'elles aiment tant et sans qu'on leur ait jamais rien demandé ; elles ont envoyé 1000 frs ! C'est d'autant plus touchant qu'elles sont loin d'être riches ces pauvres enfants. Notre Mère en était tout émue. La Mère Prieure du Carmel de Nîmes a aussi donné 1.000 frs en reconnaissance d'un miracle.

Petite sœur chérie, maintenant que je te dise mon bonheur de te savoir mieux. Oh ! que ce mieux nous fait de bien à toutes ! Reste encore avec nous bien longtemps, petite sœur tant aimée. Que nous sommes heureuses de te savoir en des mains si dévouées et si tendres que sont celles de ta Mère chérie.

Ta petite sœur qui ne te quitte jamais

Sr M. du Sacré Coeur

r.c.i.

Francis et Jeanne sont revenus de leur voyage depuis bientôt 8 jours, ils vont bien.

Je te recommande de prier quelquefois pour notre cousin, ce pauvre Burin, il est veuf maintenant avec 3 enfants. Dans sa jeunesse n'ayant pas voulu travailler il en récolte les tristes fruits dans sa vieillesse, on lui fait une petite pension, c'est encore une charge pour la C. Si encore à la fin de sa pauvre vie il pouvait sauver son âme !

Melle Lesieur nous a bien remis le paquet. Notre petite postulante s'appelle Sr Marie Thérèse de la Croix, on l'appelle seulement Sr Marie-Thérèse, elle est tout à fait gentille et très forte, sa petite sœur qui a 8 ans vient de faire sa 1ère Communion, c'est un véritable ange.