Imprimer

Mère Agnès de Jésus à Sr Françoise-Thérèse - 14 novembre 1919

Mère Agnès de Jésus à sa sœur Léonie

+     Jésus                                                           Carmel de Lisieux 14 Novembre 1919        

          

Ma petite sœur aimée,

 

Oh ! oui tes résolutions me plaisent et beaucoup. Tu es tout à fait dans la voie de notre petite Thérèse, voie toute toute petite d'humilité, de simplicité et elle conduit tout droit au véritable amour. Sans doute dirait notre petite Thérèse, on peut tomber, on peut commettre des infidélités, mais l'amour sachant tirer profit de tout, a bien vite consumé tout ce qui peut déplaire à Jésus, ne laissant plus au fond du coeur qu'une humble et profonde paix."

Oh! que c'est vrai et que c'est doux !

Ma petite sœur bien aimée, tu peux garder la poésie ; j'en ferai une petite encore pour Noël parce que les sœurs me le demandent, je te l'enverrai pour te faire plaisir, puisque tu veux goûter toujours aux petits fruits du petit arbre que je suis.

Oui, le Cardinal Bourne est entré au monastère avec un prélat de sa suite il nous a beaucoup édifiées et a paru très touché de son pèlerinage.

Il y a eu envahissement de notre Carmel le jour du Cardinal Vico! De prêtres bien entendu ; mais pour leur peine ils sont restés à la porte du chapitre quand le Cardinal nous a parlé et que nous avons chanté. Etaient seulement présents Mgr, Mgr de Teil, Mr Tiberghien, Mgr Dante, M. Dubosq, M. le Supérieur, M. l'Aumônier, M. Bisson et M. Durel. J'oubliais M. Deslandes. Les 3 jeunes nobles à la porte très humblement avec les autres prêtres.

Je ne me suis guère occupée de la sainte "bande" moi qui avais à conduire partout le Cardinal, je les ai tous à peine vu. Ils n'étaient d'ailleurs pas hardis et se tenaient à distance.

Es-tu bien renseignée à présent. Je vais envoyer une petite circulaire à tous les Carmels pour leur donner des nouvelles sûres de la Cause et leur envoyer de plus, le récit de la visite, tu recevras cela aussi.

Au revoir ma petite sœur si, si aimée, je te redis mon affection profonde et t'embrasse comme ma sœur chérie.

Ta petite sœur et maman

Sr Agnès de Jésus

r.c.i. 

S.M. du S.E.[Sr Marie du Saint Esprit] est très sensible à ton souvenir, elle t'aime beaucoup et prie pour toi.

Religieux et bien affectueux souvenirs à tes Mères si dévouées et si bonnes surtout à la très honorée Mère qui te comprend si bien.