Imprimer

Mère Agnès de Jésus à Sr Françoise-Thérèse - 26 janvier 1921

Mère Agnès de Jésus à sa sœur Léonie

 +                                                                  Carmel de Lisieux 26 Janvier 1921

 Jésus

 

Ma petite sœur si aimée,

 Tu t'es réjouie avec nous de la bonne nouvelle de Rome. Quand Mgr de Teil sera revenu, il nous donnera, je l'espère d'autres détails que nous t'écrirons, car nous voulons que tu en saches autant que nous, c'est ton droit et notre coeur ne pourrait jouir de rien sans toi, ma petite sœur bien aimée.

J'ai bien reçu ta lettre de fête ! je te remercie de tes vœux et de tout ce que tu me dis. Tu m'as consolée par la confidence que ta bonne Mère a permise...

En ce moment notre pauvre petite sœur est bien disposée et calme, je ne l'abandonne pas, je ne pourrais jamais! Tu sais, c'est mon enfant et je me sens un coeur de Mère.... Et puis elle m'aime toujours autant, alors cela me touche....

A mon tour de te souhaiter une bonne fête, ma petite sœur chérie. Je ne t'en dis pas davantage, tu devines que je te donnerai ma Communion du 29 et tout ce que le bon Dieu voudra bien me donner pour me faire riche et m'obtenir beaucoup de grâces pour toi.

Ma petite sœur, ne te décourage pas de toujours tomber "supporte d'avoir un peu moins de paix" que si tu étais fidèle, "et prends la résolution de mieux faire une autre fois". C'est cela que dit notre Thérèse. Imite-la encore en étant tout à fait charitable jusqu'à la plus grande délicatesse pour tes sœurs, ou, si tu ne le peux toujours, au moins désire-le toujours et "ce seul désir te donnera la paix". C’est encore notre petite Thérèse qui a dit et fait, et éprouvé cela.

A présent, pour ta fête, je t'enverrai par Melle Castel dimanche, toutes sortes de belles choses à voir et à me retourner ensuite, car c'est destiné (les gdes photographies) à de grands personnages.

Pour toi, les petites images Thérèse mourante, pour donner à toute la Communauté et une belle photographie du même sujet avec une parcelle du plancher de l'infirmerie, aussi un des petits lys... l'autre est pour Sr Marguerite Agnès.

Au revoir et encore bonne fête ! Je t'embrasse avec une tendresse que tu ne connaitras qu'au Ciel.

Ta petite sœur maman

Sr Agnès de Jésus

r.c.i.