Imprimer

Sr Françoise Thérèse à ses trois soeurs - 14 août 1921

 

 

Sr Françoise Thérèse Martin à ses trois sœurs du Carmel

14 Août 1921

Jour de grande joie au ciel et sur la terre.....

Petites Sœurs chéries,

 

Mon émotion est bien grande, mon faible coeur ne peut la supporter, aussi voir les fêtes de la Béatification ici-bas, lui serait impossible, c'est pourquoi, je l'espère, je les verrai de là-haut, ce qui sera beaucoup mieux.- J'ai dit à notre Mère bien-aimée, je voudrais être dans un désert, j'ai soif de me cacher, de m'effacer et de passer inaperçue, enfin oubliée, comptée pour rien. Eh bien! ma petite enfant, ce sera pour demain, mais aujourd'hui que d'honneurs!!!! je suis entourée de délicate tendresse, mise au réfectoire à la table de la Supérieure toute semée de pétales de roses y compris notre couvert, au-dessus de ma tête, le portrait de notre Vénérable, délicieusement, artistement orné de fleurs et de verdure de même la salle de Communauté sur la cheminée également semée de pétales, puis au bas du médaillon, le précieux coffret qui contient les reliques de la 1ère exhumation, dans tous les oratoires de la Maison notre Angélique Vénérable y figure, soit par une rose embaumée qui la symbolise si bien ou par sa gracieuse image. En ce moment on lit son admirable vie au réfectoire et quelle surprise! quelle douce joie! pour chacune de nous de trouver à notre couvert la nouvelle petite brochure sur son aimable petite Voie (nectar du saint amour que l'on boit sans méthode) Et les deux bons desserts; qu'à du dire et penser le pâtissier? vrai, elle s'en payent les bonnes sœurs, et des Carmélites, ce n'est pas banal non, en effet, ce n'est pas banal pour nous surtout qui fraternisons avec tant d'amour; mais les mondains ne comprennent pas cela, c'est au-dessus de leur portée, c'est pourquoi il était convenu entre nous, d'éviter de les malédifier en nous donnant des gâteaux. Avez-vous festiné, vous aussi, Sœurs très chères, Jeanne vous a-t-elle comblé de gâteries? Si non j'en aurais le coeur bien gros car il faut que nous soyons pareilles en tout. Ah! si j'étais encore dans le monde, quel tralala je vous aurais fait; vos petites sœurs blanches en extase toute la journée, sauf à l'heure des repas, s'en seraient payées auprès de notre Bien Aimé, en compagnie de notre chère Vénérable, la joie de son Coeur Sacré. Je t'ai fait de la peine mon aînée tant aimée, ton petit mot m'en dit bien long, mais que veux-tu, à moins d'un miracle, je ne peux m'empêcher de me tourmenter, je me résigne à mourir dans ma vieille peau.

Nous avons reçu deux brochures du bon Père Pichon que je lis avec délice; merci de nous les donner, recevez des légions de mercis, petites sœurs et Maman incomparablement exquises de délicates attentions pour votre si indigne petite sœur dont l'indignité égale la tendresse et l'amour mais oui, ma Céline chérie, je t'ai dit combien ton cadeau de noces d'argent fait la joie de nos récréations nous permettant de nous promener très agréablement sans fatigue et sans manquer à la clôture.

Je voudrais bien voir un modèle des médailles du Père Marie Bernard, 1ère Communiante et religieuse. Nous avons tout reçu dépêche, etc, etc, je suis avide de tout savoir...

Je vous embrasse et je vous aime éperdument en Jésus notre Tout

Sr F.Th.

D.S.B.

 

Cette fleurette, c'est un truc, c'est pour pouvoir mettre échantillon sans valeur.