Imprimer

Sr Marie du Sacré Coeur à Sr Françoise-Thérèse - 20 août 1921

 Sœur Marie du Sacré Cœur à Sr Françoise Thérèse                                          

+ Jésus                                                                                      Samedi 20 Août 1921

 

 

Ma petite sœur chérie,

 

Notre Mère t'envoie une copie des lettres de Mgr de Teil et de M de Bercegol reçues hier. Tu vois que nous te mettons au courant de tout.

Aussi, ma petite sœur il ne faut pas t'étonner si tu ne reçois de nos nouvelles maintenant que la 2ème semaine de Septembre.

Je vois que tu as été bien fêtée à ta chère Visitation et cela nous a fait grand plaisir.

Nous aussi, ma petite sœur, nous avons été gâtées de tous côtés ; Jeanne nous a donné du raisin, Mme Gréville nous a envoyé des gâteaux et des pêches, Melle Mikaëlle nous a fait 4 belles tartes aux pommes, tu vois que nous n'avons manqué de rien. Nous avons été pendant trois jours à la table de la Mère Prieure (Sr Geneviève et moi) entre notre Mère et la Mère Sous-Prieure. Sur toutes les tables une nappe blanche décorée avec des fleurs.

A la table de notre Mère il y avait entourée de fleurs une statue de Thérèse faite par le R.Père M. Bernard. Cette statue n'est pas encore éditée.

Il n'y a pas encore de médailles de Thérèse 1ère Communion.

Tu dis ma petite sœur chérie que tu as soif de t'effacer. Tu as bien raison, il n'y a que cela de vrai, l'abnégation, l'humilité, le sacrifice, la pratique des petites vertus qui se rencontrent à chaque instant sous nos pas. Voilà ce qui remplit le coeur, car notre coeur est fait pour Dieu et rien au monde ne saurait le remplir. Il a soif, toujours soif d'infini....

Je suis heureuse, bien heureuse de voir l'aurore de la béatification mais uniquement parce que le bon Dieu en sera plus connu, plus aimé, puisqu'il a voulu se servir d'un enfant pour instruire les hommes sur sa miséricorde pour leur apprendre à l'aimer comme un père.

Adieu petite sœur bien aimée, je t'embrasse tendrement

Ton aînée

Sr. M.du S. C.

Ne m'oublie pas auprès de ta si bonne Mère.

Mme de Castelnau nous envoie une boîte de gâteaux pour ce 25. La petite plaquette est pour la fête de ta bonne Mère (de la part de notre Mère)

Ne t'inquiète pas de la malédification du pâtissier pour une circonstance comme celle-là, on ose tout braver à la béatification nous recommencerons ...