Imprimer

Sr Marie du Sacré Coeur à Sr Françoise-Thérèse - 5 avril 1921

 Sœur Marie du Sacré Cœur à Sr Françoise Thérèse                                          

+ Jésus                                                                                          Mardi 5 Avril 1921

 

Ma petite sœur chérie,

 

Je viens te rassurer. Sr Geneviève a très bien reçu ta lettre, car c'est moi-même qui la lui ai remise en lui souhaitant un bon anniversaire. Elle a oublié de t'en parler; aujourd’hui elle voulait t'écrire un petit mot et l'architecte est arrivé à l'instant, au moment où il faudrait presque remettre notre lettre à Melle Violette. Alors, elle m'a demandé de t'écrire à sa place. En tout cas, si ta lettre avait été égarée elle connaît assez ton coeur si affectueux pour ne pas s'en attrister. Une autre fois ne te tourmentes pas, pense que c'est un oubli lorsqu'on ne te parle pas de ceci ou cela.

Au sujet de la châsse notre Mère me dit de t'expliquer que celle du Brésil ne sera pour ainsi dire qu'un coffret en comparaison de l'autre qui, étant très élevée permettra que l'on mette cette petite châsse à la place d'une boîte, immédiatement dans l'espace qui se trouve sous le corps saint. Dans le corps saint, il y aura des ossements aussi, mais ils ne pourront pas y être tous. Tu dis qu'on ne les verra pas, mais ils ne sont pas destinés à être vus. Tu te rappeles Ste Domitia à l'Abbaye on ne voyait pas les ossements. Je t'assure que je ne comprends pas qu'on voie la tête de mortde Ste Mte Marie dans sa châsse : je trouve cela très triste ; bien sûr que nous ne ferons rien de semblable et que l'on ne verra pas un seul ossement dans la toute petite châsse du Brésil qui sera en or et argent massif. Ils la veulent ainsi ce n’est pas nous qui leur avons demandé cette merveille.

Adieu petite sœur chérie, je ne puis répondre à d'autres questions car Sr Geneviève ne m'a pas rendu ta lettre qui nous a fait bien plaisir. Nous sommes si heureuses d'avoir des nouvelles de notre petite Visitandine et de la savoir si bien dans la voie d'abandon et de confiance de sa petite sœur du Ciel. Oui, il faut toujours dire comme elle à Jésus: "Que me fait la mort ou la vie, mon seul bonheur c'est de t'aimer !"

Il paraît que ta bonne Mère a la grippe et toi aussi un peu. Nous prions pour votre guérison à toutes. Ici, elle a fait aussi son apparition, maintenant on ne s'en aperçoit plus... Deo gratias.

Ton aînée,

Sr. M. du S. Coeur

r.c.ind.