Imprimer

Mère Agnès de Jésus à Sr Françoise-Thérèse - 25 janvier 1924

Mère Agnès de Jésus à sa sœur Léonie

  +                                                                                                          25 Janvier 1924

 Jésus

Bonne et sainte fête ma bien aimée petite sœur. Je ne vais te souhaiter qu'une chose : aimer toujours plus le bon Dieu et t'abandonner à Lui et faire toute sa volonté de minute en minute et quand tu n'as rien fait de tout cela, faire de l'humilité vraie, offrir à Jésus un petit bouquet de violettes d'humilité, entouré de feuilles de regrets, noué d'un ruban d'amour confiant. Et il sourira et il te donnera pour récompense une grande paix.

Je ferai pour toi la sainte communion le 22, ma petite sœur, tu m'as si bien fêtée de ton côté pour Ste Agnès ! Sr Geneviève t'envoie ce que tu désires et j'y joins la statue, je préfère attendre ta réponse pour la statue parce qu'elle mesure 37 cent. ou bien 20 cent. (en hauteur) laquelle veux-tu je la ferai porter par Madame Lecourt à l'occasion, mais pas une statue peinte car elles sont toutes manquées maintenant. Les pèlerins se moquent de nous à la Procure et je t'assure qu'ils ont raison. On m'a passé des horreurs. Et de tous les côtés on se plaint de cette affreuse peinture qui défigure notre petite sainte.

Nous allons recevoir le 18 ou le 19 Février 5 Carmélites de Belgique qui partent pour l'Indochine, elles ont obtenu la permission de venir faire leur pèlerinage ; elles ne resteront qu'un jour.

Au revoir et encore bonne fête, ma petite sœur si aimée. Je n'arrive pas à me tirer des réponses à mes lettres de fêtes ! C'est le revers de la médaille et je voudrais tant me montrer reconnaissante ! Enfin je prie notre Bienheureuse petite Thérèse de suppléer à mes réelles impuissances.

Ta petite sœur petite Mère

Sr Agnès de Jésus

r.c.i.