Imprimer

Mère Agnès de Jésus à Sr Françoise-Thérèse - 25 novembre 1924

Mère Agnès de Jésus à sa sœur Léonie

+

Jésus                                                                                                 25 Novembre 1924

Ma petite sœur très aimée,

 

S M. du S.C. t'aura donné toutes les nouvelles ! Tu vois si nous sommes tranquilles en ce moment! Enfin la vie n'est pas faite pour le repos, mais pour le travail qui achète le repos éternel dont jouit maintenant, je l'espère bien, notre bonne Sr M. des Anges. Et ma pauvre petite Eliane de Jésus ! Mon coeur souffre beaucoup de son départ, mais elle, c'est bien pire encore !... Tout de même je ne veux pas avoir l'air de m'y connaître mieux que le bon Dieu, et au fond c'est dans la paix que je fais mon sacrifice et que j'exhorte la petite à le faire.

Vous avez aussi de grandes épreuves à la Visitation ! Cette pauvre petite S.M. Agnès ! et vos novices ! Et vous êtes pauvres en plus !

Comment se fait-il que Madame Lecourt ne le sache pas ? Si elle le savait, elle vous aiderait de son mieux pour tout j'en suis sûre.

Voici la canonisation qui approche !.. Le 27 Janvier, Congrégation Préparatoire, le 17 Mars, Congrégation Générale mais je ne sais pas la date du Grand évènement. Et les tristes évènements actuels !! C'est épouvantable. Enfin, je ne veux pas y penser, cela ne sert de rien, j'aime mieux penser au bon Dieu et à la paix dont nous ne jouirons qu'au Ciel.

Nous sommes en retraite depuis hier soir. C'est le P. de Grand' Maison qui la prêche. Il a tout ce qu'il faut pour faire jouir les âmes à l'avance de cette paix céleste.

Et ta retraite à toi, petite sœur aimée ?

Je t'embrasse avec beaucoup d'affection et prie pour toi.

r.c.i