Imprimer

Sr Geneviève (Céline) à Sr Françoise Thérèse - 24 décembre 1924

Sr Geneviève de la Ste Face à sa sœur Françoise Thérèse

+ Jésus                                                                                                    Carmel de Lisieux

                                                                                                          le 24 Décembre 1924

                                                                                                            

Ma chère petite sœur,

 

Les licences sont ouvertes depuis une heure et je devance Noël pour t'envoyer ma petite lettre. Notre Mère le désire ainsi afin que nos lettres ne se croisent pas.

Notre Mère va te dire que pour la Canonisation, elle t'offre une statue de notre petite Sainte pour aller dehors, comme tu en avais exprimé autrefois le désir. Maintenant il y en a en "terre cuite" dont le prix est abordable. Je te mets le catalogue afin que tu choisisses le sujet et le genre de décor. C'est le ton pierre qui doit être le mieux pour dehors. Quand la statue est sale, on la lave tout simplement, ou bien on y redonne une couche de peinture. Si elle était décorée en couleurs, pour dehors, je me figure que certaines teintes foncées s'écailleraient comme le noir du voile par exemple. Enfin, tu feras ce que tu voudras. Si tu la veux placée pour la Canonisation il faudrait s'y prendre tout de suite.

Ma petite Léonie chérie, la voilà donc cette année qui consacrera pour la terre entière la voie d'Amour de notre bienheureuse petite Thérèse. Certainement ce n'est pas en vain que l'Eglise placera sur son front le nimbe des saints. "Noblesse oblige" et sa puissance s'en trouvera augmentée et le bien se fera plus grand encore, elle devra davantage à la terre à laquelle elle a osé promettre ses bienfaits... Oh ! quel bonheur de penser que le bon Dieu sera plus aimé !

Nous, nous continuons toujours dans la mesure de nos forces à travailler en sous-œuvre. Lundi nous avions la première entrevue avec un architecte de Paris, grand chrétien, spécialisé dans la construction des églises afin de faire un projet pour la future basilique ; le jour même, se signait le dernier achat d'un immeuble indispensable qu'on ne pouvait pas décrocher (Cela est secret, on ne doit pas dire que le projet de basilique se poursuit, on laisse croire au contraire, qu'il est abandonné pour faire des hôtels de pèlerins).

C'est la maison de votre soeur Besnard [?] qui nous manque, oh ! si nous l'avions ! Les nouveaux propriétaires ne veulent pas vendre ou bien à des prix draconiens et nous ne voulons pas avoir l'air d'en avoir besoin.

Aux Buissonnets on mettra un très joli groupe de Papa avec Thérèse. - La vitrine est finie dans ta chambrette, c'est ravissant paraît-il et commode au possible.

J'ai fait deux portraits à l'huile : Thérèse aux roses et l'ovale pour être reproduit en grandeur nature, mes peintures sont réussies ; notre Mère est très contente. Je n'aurais pas cru que, dans ma vieillesse (j'y suis entrée à mes 55 ans) je reprendrais avec succès palettes et pinceaux.

Au revoir, ma bien aimée petite sœur, je t'embrasse de tout mon coeur. Ta petite compagne d'infortune

Sr Geneviève de la Ste Face r.c.i. 

Les démarches ont été faites par la si bonne Mme Lecourt qui a demandé à acheter comme pour elle, pour agrandir sa propriété. Je t'offre mes meilleurs vœux de bonne année ainsi qu'à tes aimées Mères et Sœurs.